Numériser

 

L'activité de numérisation est récente au CNMN. Si elle se développe rapidement, elle n'a pas encore supplanté le microfilm.


Essayons de faire simple : le microfilm défile devant un scanner qui lit et enregistre les vues sur l'ordinateur. Le logiciel présente alors ces vues numérisées et l'agent effectue des vérifications en temps réel : cadrage, luminosité, qualité de la photographie, etc.
C'est un travail répétitif qui demande une très grande attention, et l'agent est obligé de rester devant son poste pour surveiller l'avancement de la numérisation. Il peut la stopper à tout moment.

 

Actuellement, les données numérisées sont stockées sur des disques durs. Le CNMN recevra bientôt une tour de gravage, avec laquelle les agents pourront plus facilement stocker les données sur supports optiques numériques.

Attention : il est nécessaire de rappeler que les supports optiques numériques tels qu'ils sont commercialisés aujourd'hui ne sont pas des supports dont la longévité est garantie (nous n'avons pas assez de recul pour cela). Cependant on sait qu'ils ne peuvent être conservés dans leur état d'origine plus de 50 ans.