15 avril 1764. Mort de la marquise de Pompadour

Publié le 10/04/2014.

Madame de Pompadour a fait durer sa liaison avec Louis XV pendant près de vingt ans. C'est une performance qu'on ne se lasse pas d'admirer, fut-ce avec une pointe de condescendance amusée. Rien ne prédisposait l'épouse d'un futur fermier général, Le Normant d'Étiolles, à devenir la maîtresse du roi de France. Beauté sage, douée de tous les talents, « frottée » de philosophie, elle semblait appelée à briller dans les salons parisiens. C'était compter sans les maîtres des finances royales, les banquiers Pâris, qui furent les instigateurs du petit complot qui jeta la jeune femme dans les bras du souverain. Dès les premières rencontres du monarque avec cette bourgeoise issue d'un milieu décrié, on sait peu de choses, mais tout laisse à penser que la séduction fut réciproque et fulgurante. Quelques mois après cette aventure quasi clandestine, le roi offrit le marquisat de Pompadour à Mme d'Étiolles et l'imposa comme favorite.

Lire la suite

23 avril 1464. Naissance de Sainte-Jeanne de France

Publié le 10/04/2014.

Ephémère et malheureuse reine de France, Jeanne de France n'a été reconnue qu'après sa mort. Honorée comme une sainte dès sa disparition, bien qu'elle n'ait été canonisée que tardivement, elle est le deuxième membre de la lignée capétienne, après Saint Louis, à avoir été ainsi distinguée.

Lire la suite

 

25 avril 1814. Mort de Louis-Sébastien Mercier

Publié le 10/04/2014.

Mercier est né quai de l'École, entre le Pont-Neuf et le Louvre. C'est son regard aigu et familier sur la capitale qui a fait le succès du Tableau de Paris (1782-1788). « Voyons le monde, s'il est possible, avant d'en sortir », annonce joliment l'auteur. Pour remplir ce superbe programme, il lui fallait être un authentique écrivain et non pas un petit-maître pourvoyeur de croquis sur la vie quotidienne comme le pensent encore trop de lecteurs hâtifs. Et il lui fallait même quelque génie pour rendre compte aussi magistralement de la Révolution française dans son Nouveau Paris (1799) : un livre trop méconnu et même ignoré lors du bicentenaire de la Révolution (sans doute parce que Mercier y a fait une des premières critiques de la Terreur). Mais Hugo et Michelet, entre autres, ont su en tirer le meilleur parti, sans compter Baudelaire qui écrit, en 1862, à propos de cet ouvrage : « C'est merveilleux ». Le moment est venu de lire Mercier comme il le mérite, alors que ses principaux

Lire la suite

 

25 avril 12014. Naissance de Louis IX (Saint-Louis)

Publié le 10/04/2014.

La naissance, le 25 avril 1214 à Poissy, du second fils du prince Louis (VIII) et de Blanche de Castille passa presque inaperçue, alors que les troupes du roi d'Angleterre Jean Plantagenêt (Jean sans Terre) et ses alliés menaçaient le domaine royal français jusqu'aux victoires capétiennes de La Roche-aux-Moines et de Bouvines (2 et 27 juillet 1214). Mais douze ans seulement plus tard, les morts successives de son frère aîné Philippe (1218), de son glorieux grand-père Philippe II Auguste (1223) et de son courageux père Louis VIII (1226) le conduisaient sur le trône de France, sous la tutelle de sa mère, régente puis en collaboration avec elle jusqu'à son décès en 1252.

Lire la suite

 

4 avril 1914. Naissance de Marguerite Duras

Publié le 10/04/2014.

Marguerite Duras, de son vrai nom Donnadieu, est née en Indochine. Son père y était parti enseigner en tant qu'instituteur. C'est là qu'il rencontra sa future épouse, issue de la paysannerie du Nord de la France, elle aussi institutrice. De leur union naquirent deux garçons et la fille, la dernière. Le père mourut quand Marguerite avait quatre ans. La petite a été élevée dans l'amour de la langue française par une mère adorant son métier et adorée par ses élèves. Elle a passé son enfance dans les cours d'école, bercée par les leçons de cette mère nourricière, seule figure d'autorité, mais vite débordée par son fils aîné, son préféré, violent, qui tenta très jeune d'imposer sa loi. Dès qu'elle devint adolescente, il la considéra comme une monnaie d'échange pour ses trafics illicites. La petite subira ces épreuves, dont elle fit plus tard son matériau d'écriture, notamment dans Un barrage contre le Pacifique et dans L'Amant.

Lire la suite