Abonnez-vous à notre
Lettre d'information
Célébrations Nationales 2005
Orientations bibliographiques et références

La présentation choisie pour ce petit ouvrage ne permet de donner qu’une place limitée aux informations destinées à compléter les articles publiés. Cette rubrique propose :
- des orientations bibliographiques très succinctes permettant l’accès à des -informations plus détaillées ; ont été retenus, pour chaque sujet, quelques ouvrages actuellement accessibles en librairie ou à paraître ;
- les coordonnées des associations – dont nous avons pu avoir connaissance – organisatrices de manifestations liées aux anniversaires célébrés ;
- les sites internet concernant ces anniversaires, que nous avons identifiés.

Vie politique et institutions

L'habitation de Port-Royal

M. BASQUE éd., L’Acadie de l’Atlantique, Moncton, centre d’études acadiennes, société nationale de l’Acadie, Québec, CIDFF-AFI, 1999, coll. : « Francophonies ».
B. EMONT, Marc Lescarbot : mythes et rêves fondateurs de la Nouvelle-France avec une biographie nouvelle de l’Auteur, L’Harmattan, 2002, coll. : « Critiques littéraires ».
F. LEGARÉ, Samuel de Champlain : père de la Nouvelle-France, Montréal, XYZ, 2003, coll. : « Les grandes figures ».
A. LITALIEN, D. VAUGEOIS, Champlain : la naissance de l’Amérique française, -Québec, Septentrion, 2004.
É-THIERRY, Marc Lescarbot (vers 1570-1641) : un homme de plume au service de la Nouvelle-France, Paris, Honoré Champion, 2001

 

http://www.archivescanadafrance.org (La Nouvelle-France) http://www.histori-ca/champlain/index.do (Champlain en Acadie)

 

L'élection de Clément V

L’ouvrage de référence demeure :

G. LIZERAND, Clément V et Philippe le Bel, Paris, 1900.
G. BORDONOVE, La Tragédie des Templiers, Paris, Pygmalion, 1993, coll. : « Les Grandes heures de l’histoire de France ».
J. FAVIER, Philippe le Bel, Paris, Fayard, 1998 (réimpr.).

 

Centre de recherche sur la papauté d’Avignon, palais des Papes, 84000 – Avignon

 

Auguste Blanqui

BLANQUI, Textes choisis présentés par Volguine, Angrand, Dautry et Soboul, éd. sociales, 1955.
Blanqui et les blanquistes, actes du colloque international tenu à Paris à l’occasion du centenaire de la mort d’Auguste Blanqui, éd. par la Société d’histoire de la Révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle, Paris, CDU-Sedes, 1986.
M. DOMMANGET, Blanqui, Paris, EDI, 1970.
M. PAZ, Un révolutionnaire professionnel, Auguste Blanqui, Paris, Fayard, 1984.

 

www.marxists.org/francais/blanqui ; ce site donne de nombreux discours, des portraits, une biographie etc.

 

Installation de l'Institut au Collège des Quatre-Nations

A. DAMIEN, L’Institut de France, Paris, PUF, 1999, coll. : « Que sais-je ? » n° 3454.
D. DESAZARS, L’Institut de France, préf. P. Messmer, éd. Nouvelle arche de Noé, 2000, coll. : « Raconte-moi », 25.
G. GILLE, dir., Deux palais sur un quai, Paris, action artistique de la ville de Paris, 1990.
Histoire des cinq académies, textes de H. Amouroux, J. Bernard, J.-L. Curtis … rassemblés à l’occasion du bicentenaire de l’Institut de France, octobre 1995, Paris, Perrin, 1995.
A. MARES : Institut de France, Paris, Gallimard, 1995, coll. : « Découvertes Gallimard ».

 

L'abandon du calendrier révolutionnaire

B. BACZKO, « Le calendrier républicain » dans Les lieux de mémoire, tome 1, Paris, Gallimard, 1984.
P. COUDERC, Le calendrier, Paris, PUF, 1986, coll. : « Que sais-je ? », 203.
De temps en temps… histoires de calendriers, Paris, Tallandier, 2001, coll. : « Tallandier-Historia ».
R. FORTUNET, « Le temps à l’épreuve de la Révolution, les avatars du décadi » dans Colloque mouvements populaires de conscience sociale : XVIe-XIXe siècles, actes rec. et prés. par I. Nicolas, Maloine, 1985.
Le calendrier républicain : de sa création à sa disparition, suivi d’une concordance avec le calendrier grégorien, Paris, Observatoire, bureau des longitudes, 1989.
M. VOVELLE, Combats pour la Révolution française, Paris, La Découverte, 2001, coll. : « (Re) découverte. Sciences humaines et sociales ».

 

Le soleil d'Austerlitz

Dictionnaire des batailles de l’histoire de France prés. Par J. Tulard, Paris, Perrin, 2004.
Histoire militaire de la France éd. sous la dir. d’A. Corvisier, Vol. 2 : de 1715 à 1871, dir. J. Delmas, Paris, PUF, 1997, coll. : « Quadrige », 252.
F.-G. HOURTOULLE, Austerlitz : le soleil de l’Aigle, ill. A. Jouineau, cartogr.
J.-M. Morgin, Histoire et collections, 2003.
C. MANCERON, Austerlitz, Paris, Marabout, 1980, coll. : « Marabout université », 359.
Relations et rapports officiels de la bataille d’Austerlitz, 1805 par les maréchaux A. Berthier, L.-N. Davout, J. Murat et al., éd. J. Garnier, La Vouivre, 1999, coll. : « Mémoires et documents », 13

 

Fondation Napoléon, 148, boulevard Haussmann – 75008 Paris
Institut Napoléon, IVe section de l’École pratique des hautes études, 45, rue des Écoles – 75005 Paris
http://www.napoleon.org - http://www.napoleonica.org

 

Ces deux sites de la Fondation Napoléon donne accès, le premier à la Revue du souvenir napoléonien ; le second à des documents d’archives relatifs au Consulat et à l’Empire.

 

Agricol Perdiguier

A. PERDIGUIER, Mémoires d’un compagnon, intr. A. Faure, Paris, La Découverte, 2002, coll. : (Re)découverte. Documents et témoignages.
A. PERDIGUIER, Mémoires d’un compagnon, présentation M. Agulhon, Paris, impr. nat., 1992, collec. : « Acteurs de l’histoire ».
J. BRIQUET, Agricol Perdiguier, compagnon du tour de France et représentant du peuple (1805-1875), Paris, Butte aux cailles, 1981.

 

http://agricol-perdiguier.org

 

Reconnaissance d'utilité publique de la SNPN

Société nationale de protection de la nature, 9, rue Cels – 75014 Parissnpn@wanadoo.fr
SNPN, réserve de Camargue, La Capelière – 13200 Arles
SNPN, réserve naturelle du lac de Grand Lieu, 15, rue de la Châtaigneraie – 44830 Bouaye

 

http://www.snpn.com

 

L'entente cordiale entre Victoria et Napoléon III

A. d’ARJUZON, Édouard VII, 1841-1910 : le prince de l’Entente cordiale, Paris, Perrin, 2004.
W BRUYÈRE-OSTELLS, Napoléon III et le Second Empire, Paris, Vuibert, 2004, coll. : « Instants d’histoire ».
F. DÉMIER, La France du XIXe siècle (1814-1914), Paris, Seuil, 2000, coll. : « Points Histoire », 278.
J. GARRIGUES, La France de 1848 à 1870, Paris, Armand Collin, 2002, coll. : « Cursus Histoire » (2e édition).
L. GIRARD, Napoléon III, Paris, Hachette Littératures, 2002, coll. : « Pluriel ».
P. MILZA, Napoléon III, Paris, Perrin, 2004.
P. SEGUIN, Louis Napoléon le grand, Paris, LGF, 1992, coll. : « Le Livre de Poche », 9508.

 

Revue d’histoire du XIXe siècle, 1, square de Verdun – 75010 Paris
Académie du Second Empire, 116, avenue des Champs-Élysées – 75008 Paris
Les amis de Napoléon III, 24, avenue George V – 75008 Paris

 

http://www.napoleon.org.fr - http://www.souvenir napoléonien.org/html/napo3.htm - http://napoleontrois.free.fr

 

Classement des vins de Bordeaux

Bordeaux, vignoble millénaire, texte de G. Aubin, S. Lavand, P. Roudié, l’Horizon chimérique, 1997.
D. MARKHAM, 1855, histoire d’un classement des vins de Bordeaux, Bordeaux, Féret, 1997.
D. MARKHAM, C. VAN LEEUWEN, -Bordeaux : grands crus classés, 1855-2005, photogr. C. Sanemon, Paris, Flammarion, 2004 (à paraître).

 

 La prise de Malakoff

En plus des ouvrages généraux indiqués pour la notice sur l’ « Entente cordiale » entre Victoria et Napoléon III, voir plus particulièrement :

 

G. DE BROGLIE, Mac Mahon, Paris, -Perrin, 2000.
A. GOUTTMAN, La guerre de Crimée, 1853-1856 : la première guerre moderne, Paris, Perrin, 2003, coll. : « Pour l’histoire ».
L. MONNIER, Étude sur les origines de la guerre de Crimée, Paris, Droz, 1978, coll. : « Travaux sur l’histoire éthico-politique », 31.
B. H. REID, L’âge industriel : Crimée, Sécession, unité allemande, 1854-1871 , trad. de l’anglais L. Bury, Autrement, 2001, coll. : « Atlas. Atlas de guerres ».
L. TOLSTOÏ, Récits de Sebastopol, trad. du russe, M. Shapiro, Climats, 1996.

 

Du 29 juin 2004 au 13 septembre 2004 : Photographies de guerre. De la Guerre de Crimée à la Première Guerre -mondiale au musée d’Orsay, galerie de -photographie. Commissaire : Joëlle -Belloch – avec catalogue en réédition Musée d’Orsay, Édition des 5 continents.

 

Louise Michel

Ses ouvrages :

L. MICHEL, La Commune, histoire et souvenirs, Paris, La Découverte, 1999, coll. : « La Découverte poche, 65 ; littérature et voyages ».
L. MICHEL, Mémoires, Paris, La Découverte, 2002, coll. : « (Re)découverte. Documents et témoignages ».
L. MICHEL, Premières et dernières amours, Paris, éd. de la mauvaise graine, 1998, coll. : « Accordéons, 1 ».
L. MICHEL, Prise de possession, préf. L. Fouillard, Paris, J.-P. Rocher, 1999.
Les Presses universitaires de Lyon (PUL) préparent une édition critique des principales œuvres de L. Michel.
L. MICHEL, Histoire de ma vie, texte établi et présenté par X. Gauthier, Lyon, PUL, 2000.
L. MICHEL, Le livre du bagne, précédé de Lueurs de l’ombre, plus d’idiots, plus de fous…, V. Fau-Vincenti, Lyon, PUL, 2001.
L. MICHEL, Légendes et chansons de gestes canaques, suivi de Civilisation, théâtre, Lyon, PUL, 2004.
L. MICHEL, La misère, roman, Lyon, PUL, 2004.

 

Sur Louise Michel :
L’ouvrage de référence demeure :
É. THOMAS, Louise Michel ou la Velléda de l’anarchie, Paris, Gallimard, 1971, coll. : « Leurs figures ».
X. GAUTHIER, Je vous écris de ma nuit : correspondance générale de Louise Michel 1830-1905, Paris, éd. de Paris, 1999.
X. GAUTHIER, La Vierge rouge : biographie de Louise Michel, Paris, éd. de Paris, 1999, coll. : « Essais et documents ».
X. GAUTHIER, Louise Michel : « L’Homme nouveau aura des sens nouveaux », Paris, éd. Xavier Barral, 2004.
X. de LA FOURNIÈRE, Louise Michel : matricule 2182, Paris, Perrin, 1986.
A. SIZAIRE, Louise Michel : l’absolu de la générosité, Paris, Desclée de Brouwer, 1995, coll. : « Témoins d’humanité ».

 

Association internationale Louise Michel.
Association Louise Michel, mairie de Vroncourt – 54330 Vroncourt
http://www.asso.louise.michel.free.fr

 

Naissance de la SFIO

J.-P. BRUNET, Histoire du socialisme en France de 1871 à nos jours, Paris, PUF, 1993, coll. : « Que sais-je », 1451.
G. LEFRANC, Le Mouvement socialiste sous la Troisième République (1875-1940), Paris, Payot, 1963.
H. GOLDBERG, Jean Jaurès, Paris, Fayard, 1962.
M. REBÉRIOUX, « Le Socialisme français de 1871 à 1914 », in J. Droz (dir.), Histoire générale du socialisme, II : De 1875 à 1918, Paris, PUF, 1974.
C. WILLARD, Les Guesdistes, Paris, éd. soc., 1965.
M. WINOCK, Le socialisme en France et en Europe, XIXe-XXe siècles, Paris, Seuil, 1992, coll. : « Points, Histoire », 162.

 

Loi de séparation des églises et de l'Etat

J. BAUBÉROT, Laïcité, 1905-2005, entre passion et raison, Paris, Seuil, 2004, coll. : « La couleur des idées ».
M. LARKEEN, L’Église et l’État en France : 1905, la crise de la séparation, Privat, 2004, coll. : « Bibl. hist. universelle Privat ».
J.-M. MAYEUR, La question laïque aux XIXe et XXe siècles, Paris, Fayard, 1997.
J.-M. MAYEUR, La Séparation des Églises et de l’État, Éditions de l’Atelier, 1991, coll. : « Églises, Sociétés ».
J.-L. ORMIÈRES, Politique et religion en France, Bruxelles, Complexe, 2002, coll. : « Les dieux de la cité ».
R. RÉMOND, Religion et société en Europe : la sécularisation aux XIXe et XXe siècles, 1789-2001, Paris, Seuil, 2001, coll. : « Points, Histoire 289 ».
R. RÉMOND, Une laïcité pour tous : entretiens avec J. Lebrun, Textuel, 1998.

 

Le Premier Ministre a confié à l’Académie des sciences morales et politiques le soin d’organiser les cérémonies officielles de commémoration.

 

http://www.laicite-laligue.org - http://www.eglise-etat.org

 

Littérature et sciences humaines

Rashi

G. DAHAN, Les intellectuels chrétiens et les juifs au Moyen-Âge, Paris, éd. du Cerf, 1999, coll . : « Patrimoines ».
V. MALKA, Rachi, Paris, PUF, 1993, coll. : « Que sais-je ? », 2278.
Rashi et la culture juive en France du Nord au Moyen-Âge, éd. G. Dahan, G. Nahon, E. Nicolas, Louvain-Paris, Peeters, 1997, coll. : « Collection de la revue des études juives », 17.
S. SCHWARZFUCHS, Rachi de Troyes, Paris, Albin Michel, 1991, coll. : « Présence du judaïsme poche », 3. Institut universitaire Rachi, 2, rue Brunneval – 10000 Troyes - http://www.institut-rachi-troyes.com

 

Le livre de La Cité des dames

C. de PISAN, La Cité des dames, éd. E. Hick, T. Moreau, Paris, Stock, 1986, coll. : « Moyen Âge ».
F. AUTRAND, Charles V : le sage, Paris, Fayard, 1994.
F. AUTRAND, Charles VI, Paris, Fayard, 1986.
F. AUTRAND, Jean de Berry, Paris, Fayard, 2000.
Dictionnaire des lettres françaises, Le Moyen Âge, G.-F. Grente, R. Bossuat, L. Pichard, G. Renaud de Lage, éd. rev. et mise à jour sous la dir. de G. Hasenohr, M. Zink, Paris, Fayard, 1994.

 

François de Malherbe

De l'auteur :

F. de MALHERBE, Œuvres, Paris, Gallimard, 1971, coll. : « Bibl. de la Pléiade ».
F. de MALHERBE, Œuvres poétiques, 2 vol., éd. R. Lebègue, R. Fromilhague, Paris, Belles lettres, 1968, coll. « Les textes français ».
F. de MALHERBE, Poésies, éd. A. Adam, Paris, Gallimard, 1982, coll. : « Poésies », 165.

 

Sur l’auteur :
ADAM, Histoire de la littérature française du XVIIe siècle, 3 vol., préf. J. Mesnard, Paris, Albin Michel, 1997, coll. : « bibl. de l’évolution de l’humanité ».
J. DE CELLES, Malherbe, sa vie, son caractère, sa doctrine, Paris, Perrin, 1937.
R. FROMILHAGUE, La vie de Malherbe. Malherbe, technique et création poétique, Paris, A. Collin, 1954.
F. PONGE, Pour un Malherbe, Paris, Gallimard, 1957.
G. HENRY, François de Malherbe, gentilhomme et poète, 1555-1628, Normande du Livre, 1984.
H. DU BUEIL DE RACAN, Vie de Monsieur Malherbe, éd. M.-F. Quignard, Paris, Le Promeneur, 1991, coll. : « le Cabinet des lettrés ».

 

Théodore de Bèze

T. DE BÈZE, Correspondance, recueillie par H. Aubert, éd. par H. Meylan, A. Dufour, B. Nicollier, H. Genton et al., Genève, Droz, 1960 et suiv. (t. XXVI en 2004), coll. : « Travaux d’humanisme et de renaissance ».
A. DUFOUR, « Théodore de Bèze » in Histoire littéraire de la France, t. XLII, 2, Paris, 2002, p. 315-470.
P.-F. GEISENDORF, Théodore de Bèze, Genève, Droz, 1949.
K.-M. SUMMERS, A View from the Palatine : The Juvenilia of Théodore de Bèze. Text, transl. and comment., Tempe, Arizona, 2001.

 

Institut d’histoire de la Réformation, Université de Genève, 3, place de l’Université – CH-1211 Genève 4
http://www.unige.ch/ihr - pour le colloque de septembre-octobre 2005 : colloquebeze@ihr.unige.ch

Dom Bernard de Montfaucon

Dom Bernard de Montfaucon, actes du colloque de Carcassonne (octobre 1996), textes recueillis par D.-O. Hurel et R. Rogé, 2 vol., éd. de Fontenelle et CDDP de l’Aude, 1996, coll. : « Bibl. bénédictine », 4.
Il s’agit de la première synthèse consacrée à Montfaucon.
P. GASNAULT, L’érudition mauriste à Saint-Germain-des-Prés, Paris, Institut d’études augustiniennes, 1999, coll. : « coll. des études augustiniennes – Série Moyen Âge et Temps modernes », 34.

 

Jean-François Regnard

Éditions récentes d’œuvres de Regnard :
J.-F. REGNARD, Attendez-moi sous l’orme, La Sérénade et Le Bal, éd. C. Mazouer, Genève-Paris, Droz, 1991, coll. : « Textes littéraires français », 396.
J.-F. REGNARD, Le Légataire universel, éd. C. Mazouer, Genève-Paris, Droz, 1994, coll. : « Textes littéraires français », 442.
J.-F. REGNARD, Le Théâtre italien, vol. 2 : les comédies italiennes, texte ét., prés. et ann. par R. Guichemerre, STFM, 1996, coll. : « Société des textes français modernes », 207.
J.-F. REGNARD, Voyage en Laponie précédé de La provençale, prés. J.-C. Lambert, Paris, 10-18, 1997, coll. : « Odyssées », 130.

 

Sur Regnard :
M. COMPAIGNON de MARCHEVILLE, Bibliographie et iconographie des œuvres de J.-F. Regnard, Paris-Genève, Slatkine, 1971.
A. CALAME, Regnard, sa vie et son œuvre, Paris, PUF, 1960.
Ch. MAZOUER, Le Théâtre d’Arlequin. Comédies et comédiens italiens en France au XVIIe siècle, Fasano-Paris, Schena-Presses de l’univ. de Paris-Sorbonne, 2002.

 

Cyrano de Bergerac

S. de CYRANO de BERGERAC, Les états et empires de la lune et du soleil (avec le fragment de physique), texte ét. et com. par M. Alcover, Paris, H. Champion, 2004, coll. : « Champion classiques, littératures », 1.
S. de CYRANO de BERGERAC, Lettres d’amour et d’humeur, préf. D. Panerai, Paris, Libris, 2004, coll. : « Libris, littératures », 630.
S. de CYRANO de BERGERAC, Lettre sur l’ombre que faisoient les arbres dans l’eau suivi de Description d’un cyprès, Finitude, 2002, coll. : « Les bricoles ».
S. de CYRANO de BERGERAC, Mazarinades, éd. M.-M. Fragonard, éd. interuniversitaires, 1989, coll. : « Libelles ».
S. de CYRANO de BERGERAC, Œuvres complètes, 3 vol., ét. et com. par M. Alcover et A. Blanc, Paris, H. Champion, 2000-2001, coll. : « Sources classiques », 15, 32, 34.

 

Sur Cyrano de Bergerac :
M. ALCOVER, Cyrano relu et corrigé : lettres, estats du soleil, fragment de physique, Genève-Paris, Droz, 1990, coll. : « Études de philologie et d’histoire », 42.
P.-A. BRUN, Savinien de Cyrano Bergerac, sa vie et ses œuvres, Genève, Slatkine, 1970.
M. CARDOZE, Cyrano de Bergerac : libertin libertaire, Paris, Lattès – R. Laffont, 1994.
A. GERMAIN, Monsieur de Cyrano-Bergerac : biographie littéraire, Paris, Maisonneuve et Larose – Acatos, 1996.
F. HUSTER, Cyrano de Bergerac, à la recherche du nez perdu, Paris, Ramsay, 1997.
E. ROSTAND, Cyrano de Bergerac, éd. S. Valle, Paris, Hatier, 2003, coll. : « Classiques Hatier. Œuvres et thèmes », 33. (une des dernières éditions scolaires de la pièce d’E. Rostand).

 

Montesquieu

Les œuvres complètes de Montesquieu sont publiées par la Société Montesquieu. Comité de direction : J. Ehrard et C. Volpilhac-Auger (dir.), G. Benrekassa, C.-P. Courtney, E. Mass, A. Postiglia – Voltaire Foundation, University of Oxford (email@voltaire.ox.ac.uk).

 

Quelques rééditions récentes :
MONTESQUIEU, Lettres persanes, éd. prés., ét. et annot. par J. Starobinski, Paris, Gallimard, 2003, coll. : « Folio classique », 3859.
MONTESQUIEU, Textes réunis par C. Volpilhac-Auger, Paris, Presses de l’univ. de Paris-Sorbonne, 2003, coll. : « Mémoire de la critique ».

 

Sur Montesquieu :
L. ALTHUSSER, Montesquieu, la politique et l’histoire, Paris, PUF, 2003, coll. : « Quadrige ».
P. BARRIÈRE, Montesquieu un grand provincial, Bordeaux, éd. Delmas, 1946.
G. BENREKASSA, Montesquieu la liberté et l’histoire, Paris, LGF, 1987, coll. : « Le livre de poche, biblio essais », 4067.
A. JUPPÉ, Montesquieu le moderne, Paris, Perrin-Grasset, 1999.
J. LACOUTURE, Montesquieu les vendanges de la liberté, Paris, éd. du Seuil, 2003.
R. SHACKLETON, Montesquieu biographie critique, Genève, PUG, 1977.
J. STAROBINSKI, Montesquieu, Paris, éd. du Seuil, 1989, coll. : « Points-Essais », 201.

 

Société Montesquieu, Centre de recherches révolutionnaires et romantiques, UFR Lettres, 29, boulevard Gergovia – 63037 Clermont-Ferrand -
 

http://www.u-grenoble3.fr/montesquieu

 

Saint-Simon

Les deux meilleures éditions des Mémoires sont dans l’ordre de valeur :

SAINT-SIMON, Louis de Rouvroy (duc de), Mémoires, éd. A. de Boislisle, 28 vol., Paris, Hachette, 1879-1908.
SAINT-SIMON, Louis de Rouvroy (duc de), Mémoires, éd. Yves Coirault, 8 vol., Paris, Gallimard, 1983-1996, coll. : « Folio classique », 2165 et 2553.

 

Études critiques sur Saint-Simon :
E. LE ROY LADURIE, Saint-Simon ou le système de la Cour, en collab. J.-F. Fitou, Paris, Fayard, 1997.
O. PÉTRÉ-GRENOUILLEAU, Saint-Simon : l’utopie ou la raison en actes, Paris, Payot, 2001, coll. : « Biographie Payot ».
G. POISSON, Monsieur de Saint-Simon, Paris, Flammarion, 2000, coll. : « Biographies historiques ».

Et surtout les nombreux articles de l’éminente Mme Hélène Himmelfarb.
Société Saint-Simon, 3, rue Saint-Charles – 75015 Paris

 

Discours sur l'origine...de l'inégalité

J.-J. ROUSSEAU, Œuvres complètes, publ. sous la dir. de B. Gagnebin et M. Raymond, 5 vol., Paris, Gallimard, 1959-1995, coll. : « bibl. de la Pléiade ».
Le Discours sur l’origine…de l’inégalité…est très régulièrement réédité par tous les éditeurs de livres scolaires.

 

On peut signaler également :
J.-J. ROUSSEAU, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, éd. J. Starobinski, Paris, Gallimard, 1990, coll. : « Folio essais », 18.
J.-J. ROUSSEAU, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, postf. J. JULLIARD, Mille et une nuits, 1996, coll. : « La petite collection », 130.

 

Sur l’homme et l’œuvre :
G. BESSE, Jean-Jacques Rousseau. L’apprentissage de l’humanité, Paris, 1988.
M.-D. BOUTILIÉ, C. BOUTTIER-COUQUEBERG, Jean-Jacques Rousseau, analyse de l’œuvre, Paris, Pocket, 2004, coll. : « Pocket. Les guides Pocket classiques », 6304.
G. DEMOUGE, Rousseau ou la Révolution impossible, L’Harmattan, 2002, coll. : « Crise et anthropologie de la relation ».
S. GOYARD-FABRE, Politique et philosophie dans l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau, Paris, PUF, 2001, coll. : « Thémis. Philosophie ».
G. NAMER, Le système social de Rousseau : de l’inégalité économique à l’inégalité politique, préf. F. Farrugia, L’Harmattan, 1999, coll. : « Logiques sociales ».
J. STAROBINSKI, J.-J. Rousseau : la transparence et l’obstacle, rééd., Paris, Gallimard, 1976, coll. : « Tel », 6.
R. TROUSSON, Jean-Jacques Rousseau, Paris, Tallandier, 2003, coll. : « Biographie ».
G. WATERLOT, Rousseau : religion et politique, Paris, PUF, 2004, coll. : « Philosophies », 172.

 

Association Jean-Jacques Rousseau, Bibliothèque publique et universitaire, 3, place Numa-Droz – CH 2001 Neuchâtel
Musée Jean-Jacques Rousseau, Comité du Montlouis et de Jean-Jacques Rousseau, 4, rue de Montlouis – 95160 Montmorency
Société Jean-Jacques Rousseau, 26, rue Voltaire – CH 1203 Genève

http://rousseau.unige.ch/

 

A.-H. Anquetil-Duperron

A.-H. ANQUETIL-DUPERRON, Zend-Avesta, discours préliminaire, commentaires et notes J. Deloche, M. et P.-S. Filiozat, Paris, Maisonneuve et Larose, 1997, coll. : « Pérégrinations asiatiques ».
F. D’SOUZA, Quand la France découvrit l’Inde : les écrivains-voyageurs français en Inde (1757-1818), L’Harmattan, 1995, coll. : « Recherches asiatiques ».

 

Alexis de Tocqueville

Les Œuvres complètes de Tocqueville sont éditées chez Gallimard ainsi que sa Correspondance. On lira :
A. de TOCQUEVILLE, Œuvres, 3 vol., Paris, Gallimard, 1991-2004, coll. : « Bibl. de la Pléiade ».
A. de TOCQUEVILLE, Lettres choisies, 1814-1859, éd. F. Mélonio, L. Guellec, Paris, Gallimard, 2003, coll. : « Quarto ».

 

Sur Tocqueville :
R. ARON, Les Étapes de la pensée sociologique, Paris, Gallimard, 1987.
F. FURET, Penser la Révolution française, Paris, Gallimard, 1987, coll. : « Bibliothèque des histoires ».
A. JARDIN, Alexis de Tocqueville : 1805-1854, Paris, Hachette littératures, 1984.
P. MANENT, Tocqueville et la nature de la démocratie, Paris, Fayard, 1993.
F. MÉLONIO, Tocqueville et les Français, Paris, Aubier, 1993, coll. : « Histoires ».

 

Gérard de Nerval

De Nerval :

G. DE NERVAL, Œuvres complètes, éd. publ. sous la dir. de J. Guillaume et C. Pichois, 3 vol., Paris, Gallimard,
1982-1993, coll. : « Bibliothèque de la Pléiade ».
G. DE NERVAL, Voyage en Orient, 2 vol., éd. J. Huré, Paris, Impr. nat., 1997, coll. : « La Salamandre ».

 

Sur Nerval :
Album Nerval, iconographie choisie et commentée par É. Buffetaud et C. Pichois, Paris, Gallimard, 1993, coll. :
« Bibliothèque de la Pléiade ».
F. DELAY, Dit Nerval, Paris, Gallimard, 1999, coll. : « L’un et l’autre ».
Nerval (textes du XIXe siècle sur Nerval) préf. J.-L. Steinmetz, Paris, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, coll. : « Mémoire de la critique ».
C. PICHOIS, M. BRIX, Gérard de Nerval, Paris, Fayard, 1995 (biographie).

 

Michelet

J. MICHELET, Œuvres complètes, t. VII, Histoire de France : histoire de France au XVIe siècle, éd. P. Viallaneix, Paris, Flammarion, 1978.
Édition des deux volumes de 1855 Renaissance et Réforme.

 

Voir aussi :
L. FEBVRE, Michelet et la Renaissance, Paris, Flammarion, 1992.
P. PETITIER, La géographie de Michelet : territoire et modèles naturels dans les premières œuvres de Michelet, L’Harmattan, 1997, coll. : « Histoire des sciences humaines ».
Variétés sur Michelet sous la dir. de S. Bernard-Griffiths, Clermont-Ferrand – Paris, Université Blaise-Pascal – Centre de recherches révolutionnaires et romantiques, 1998, coll. : « Cahiers romantiques », 3.
P. VIALLANEIX, Michelet, les travaux et les jours, 1798-1874, Paris, Gallimard, 1998, coll. : « Bibliothèque des histoires ».

 

Albert Lagrange

P. BENOÎT, Le père Lagrange : au service de la Bible, souvenirs personnels, Paris, Cerf, 1967, coll. : « Chrétiens de tous les temps ».
CORMIER – A. LAGRANGE, Exégèse et obéissance : correspondance Cormier – Lagrange, 1904-1916, Paris, J. Gabalda, 1989, coll. : « Études bibliques ».
J. GUITTON, Portrait du père Lagrange, celui qui a réconcilié la science et la foi, Paris, R. Laffont, 1992.
Les patriarches et l’histoire : autour d’un article inédit du père M.-J. Lagrange, éd. sous la dir. de G. Couturier, préf. M. Gourgues, Paris, Cerf-Fider, 1998, coll. : « lectio divina », hors-série.
J.-L. VESCO, L’Ancien Testament, cent ans d’exégèse à l’École biblique, Paris, J. Gabalda, 1990, coll. : « Cahiers de la Revue biblique », 28.

http://ebaf.op.org- site de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem.

 

Adam Mickiewicz

Traductions récentes de ses œuvres :
A. MICKIEWICZ, Les Aïeux, trad., notes, introd. J. Donguy et M. Masl/owski, L’Âge d’homme, 1992.
A. MICKIEWICZ, Ballades, romances et autres poèmes, trad. R. Legras, L’Âge d’homme, 1998.
A. MICKIEWICZ, Le Livre des pèlerins polonais, introd. C. Journet, L’Âge d’homme, 1982.
A. MICKIEWICZ, Pan Tadeusz, trad. R. Legras, L’Âge d’homme, 1992.
A. MICKIEWICZ, Les Slaves, cours professé au Collège de France (1842-1844), Paris, Musée A. Mickiewicz, 1914.
A. MICKIEWICZ, Sonnets de Crimée suivi de Sonnets d’amour, trad. R. Legras, Orphée/La Différence, 1992.

 

Sur Mickiewicz :
Adam Mickiewicz, 1798-1855. Hommage de l’UNESCO à l’occasion du centième anniversaire de sa mort, Paris, 1955.
F.-X. COQUIN, M. MASLOWSKI (rééd.), Le Verbe et l’Histoire. Mickiewicz, la France et l’Europe, Paris, Institut d’études slaves, Maison des Sciences de l’Homme-UNESCO, 2002.
J. FABRE, Énergie et nostalgie. Lumières et Romantisme de Rousseau à Mickiewicz, Paris, Klincksieck, 1963, 1980.
L. KOLODZIEJ, Adam Mickiewicz. Au carrefour des romantismes européens. Essais sur la pensée du poète, Aix-en--Provence, Ophrys, 1966.
H. DE LUBAC, « Adam Mickiewicz », in : La postérité spirituelle de Joachim de Flore, t. 2, Paris, 1981, p. 235-282.
M. MASL/OWSKI, « L’éthique du politique dans le romantisme polonais », Romantisme. Revue du dix-neuvième siècle : le privé et le social, Paris, 2003, n° 119, p. 7-20.
M. MASL/OWSKI, « Le théâtre romantique polonais », Romantisme. Revue du dix-neuvième siècle, éd. Sedes, Paris, 2001, n° 111, p. 57-74.
Z. MITOSEK (réd.), Mickiewicz aux yeux des Français, Varsovie, CNRS Éditions-PWN, 1993.
Musée Adam Mickiewicz, 6, quai -d’Orléans – 75004 Paris

 

http://www.ccr.jussieu.fr/mickiewicz.2000

 

Pau Nizan

P. NIZAN, Aden Arabie, préf. J.-P. Sartre, Paris, La Découverte, 2002, coll. : « La découverte poche. Littérature et
voyages », 125.
P. NIZAN, Chronique de septembre, Paris, Gallimard, 1978, coll. : « Blanche ».
P. NIZAN, Les chiens de garde, Paris, La Découverte, 1976, coll. : « Petite collection Maspéro », 10.
P. NIZAN, La Conspiration, Paris, Gallimard, 1973, coll. : « Folio », 511.

 

Rééditions annoncées pour 2005 :
P. NIZAN, Antoine Bloyé, Paris, Grasset, coll. : « Rouge ».
P. NIZAN, Le Cheval de Troie, Paris, -Gallimard, coll. : « L’Imaginaire ».

 

Sur P. Nizan
J.-J. BROCHIER prés., Paul Nizan, intellectuel communiste, 1926-1940, présentation et choix de textes, Paris, La Découverte, 2001, coll. : « (Re) Découverte. Documents et témoignages ».
A. COHEN-SOLAL, Paul Nizan, communiste impossible, éd. Henriette Nizan, Paris, Grasset, 1980, coll. : « Figures ».
P. ORY, Nizan : destin d’un révolté, Paris, Ramsay, 1980, coll. : « Biographies » (réédition en 2005, Bruxelles, éditions Complexe).
J. STEEL, Paul Nizan, un révolutionnaire conformiste ?, Paris, Presses de la FNSP, 1987.

 

Marcel Schwob

M. SCHWOB, Œuvres, textes réunis et présentés par A. Gefen, préf. P. Jourde, P. Mc Guinness, chronologie A. Gefen, B. Gauthier, éd. du Voyage à Samoa, ét. par B. Gauthier, Paris, Belles lettres, 2002.
M. SCHWOB, Œuvres, éd. ét. et présentée par S. Goudemare, Paris, Phébus, 2002, coll. : « Libretto ».

 

Sur Schwob :
S. GOUDEMARE, Marcel Schwob ou les vies imaginaires, Le Cherche Midi, 2000, coll. : « Documents ».
A. LHERMITTE, Palimpseste et merveilleux dans l’œuvre de Marcel Schwob, Paris, H. Champion, 2002, coll. : « Romantisme et modernités », 53.
B. MEYER, Marcel Schwob conteur de l’imaginaire, P. Lang, 2004.

 

Raymond Aron (de R. Aron)

R. ARON, Introduction à la philosophie de l’histoire : essai sur les limites de l’objectivité historique, éd. S. Mesure, Paris, Gallimard, 1991, coll. : « Tel », 58.
R. ARON, Le marxisme de Marx, préf. et notes de J.-Cl. Casanova, C. Bachelier, Paris, LGF, 2002, coll. : « Le livre de poche. Références », 477.
R. ARON, Le spectateur engagé : entretien avec J.-L. Missika et D. Wolton, Paris, éd. de Fallois, 2004.
R. ARON, L’opium des intellectuels, introd. N. Baverez, Paris, Hachette Littératures, 2002, coll. : « Pluriel ».
R. ARON, Marxismes imaginaires : d’une sainte famille à l’autre, Paris, Gallimard, 1998, coll. : « Folio essais », 319.
R. ARON, Mémoires, préf. T. Todorov, Paris, R. Laffont, 2003.

 

Sur R. ARON
C. BACHELIER, É. DUTARTRE, Raymond Aron et la liberté politique. Actes du colloque international de Budapest tenu les 6 et 7 octobre 2000, Paris, éd. de Fallois, 2002.
N. BAVEREZ, Raymond Aron : un moraliste au temps des idéologies, Paris, Flammarion, 1995, coll. : « Champs », 332.
P. SIMON, É. DUTARTRE, Bibliographie des œuvres de Raymond Aron, t. 1 : Livres et articles de revue, t. 2 : Analyses d’actualité, Paris, Julliard – Société des amis de Raymond Aron, 1989.
J.-F. SIRINELLI, Deux intellectuels dans le siècle : Sartre et Aron, Paris, Hachette -Littératures, 1999, coll. : Pluriel », 949.

 

Le Centre de recherches politiques -Raymond Aron, créé en 1992 par l’École des hautes études en sciences sociales, abrite l’ensemble des manuscrits laissés par Raymond Aron ainsi qu’un fonds documentaire qui lui est consacré. L’inventaire du fonds est confié à
Mme Élisabeth Dutartre, 105, boulevard Raspail – 75006 Paris
http://www.ehess.fr/centres/crpra/pages/archives.html

 

Jules Verne

Il n’y a pas de réédition contemporaine complète des Voyages extraordinaires. Certains volumes sont édités par la LGF (dans la collection du « livre de poche »), par Gallimard, Hachette, etc. Il existe également de nombreuses éditions pour enfants. La Société Jules Verne a publié de 1985 à 1989 5 romans posthumes.

 

Sur Jules Verne :
P. AVRANE, Jules Verne, Paris, Stock, 1997.
J. CHESNEAUX, Jules Verne, un regard sur le monde : nouvelles lectures politiques, Paris, Bayard, 2001.
D. COMPÈRE, Jules Verne écrivain, Genève-Paris, Droz, 1991, coll. : « Histoire des idées et critique littéraire », 294.
J.-P. DEKISS, Jules Verne l’enchanteur, Paris, Le Félin, 1999.
J.-P. DEKISS, Jules Verne le rêve du progrès, Paris, Gallimard, 1991, rééd. 2004, coll. : « Découverte ».
J.-P. DEKISS, Passion Jules Verne, Paris, Textuel, à paraître mars 2005.
J. GRACQ, Entretiens, Paris, éd. José Corti, 2002.
Jules Verne de la science à l’imaginaire, ouvr. coll. sous la dir. de P. de la Cottardière, Paris, Larousse, 2004.
G. de ROBIEN, J. VERNE, Jules Verne, le rêveur incompris. L’an 2000 selon Jules Verne, préf. P. Gondolo della Riva, textes réunis par E. Haymann, Paris, M. Lafon, 2000.
M. SERRES, Jouvences sur Jules Verne, Paris, éd. de Minuit, 1991, coll. : « Critique ».
M. SERRES, J.-P. DEKISS, Jules Verne, la science de l’homme contemporain : conversations avec J.-P. Dekiss, Le Pommier, 2003.
M. SORIANO, Jules Verne : le cas Verne, Paris, Julliard, 1978, coll. : « Les vivants ».
S. VIERNE, Mythes et modernité, Paris, PUF, 1989, coll. : « collection écrivains ».

 

Société Jules Verne, 4, rue Jean-Goujon – 75008 Paris
Les Amis de la bibliothèque municipale de Nantes, 15, rue de l’Héronnière – 44041 Nantes cedex 01
Centre international Jules Verne, 2, rue Charles-Dubois – 80000 Amiens
www.jules-verne.net – site du centre international Jules Verne.

 

Jean-Paul Sartre

Les œuvres de Sartre sont presque toutes publiées par Gallimard. Voir en particulier :

J.-P. SARTRE, Œuvre romanesque, éd. M. Contat, M. Rybalka, Paris, Gallimard, 1981, coll. : « Bibliothèque de la Pléiade ». Sixième réimpr., rev. et cor., déc. 2004.

 

À paraître dans la même collection pour 2005 le Théâtre complet
J.-P. SARTRE, Carnets de la drôle de guerre : septembre 1939-mars 1940, texte établi et annoté par A. Elkaïm-Sartre, Paris, Gallimard, 1995, coll. : « Blanche ».
J.-P. SARTRE, Critiques littéraires, situations I à X, Paris, Gallimard, 1993, coll. : « Folio essais ».
J.-P. SARTRE, Écrits de jeunesse, éd. M. Contat, M. Rybalka, coll. M. Sicard, Paris, Gallimard, 1990, coll. : « Blanche ».
J.-P. SARTRE, L’Existentialisme est un humanisme, éd. A. Elkaïm-Sartre, Paris, Gallimard, 1996, coll. : « Folio essais », 284.
J.-P. SARTRE, Un théâtre de situations, Paris, Gallimard, 1992, coll. : « Folio-Essais ».
J.-P. SARTRE, Vérité et Existence, éd. A. Elkaïm-Sartre, Paris, Gallimard, 1989, coll. : « NRF Essais ».

 

Sur J.-P. Sartre (quelques ouvrages parus depuis 2000)
D. BERTHOLET, Sartre, Paris, Plon, 2000.
A. COHEN-SOLAL, Sartre, 1905-1980, postf. inédite, Paris, Gallimard, 1999, coll. : « Folio essais », 353.
J. COLOMBEL, Jean-Paul Sartre, un homme en situation, Paris, LGF, 2000, coll. : « Le livre de poche. Biblio essais », 4299.
M. CONTAT, M. RYBALKA, Les Écrits de Sartre, Paris, Gallimard, éd. rev. et augm. prév. en 2005.
V. de COOREBYTER, Sartre face à la phénoménologie, Bruxelles, Ousia, 2000.
S. DAWANS, Sartre : le spectre de la honte, Liège, éd. de l’univ. de Liège, 2002.
F. JEANSON, Sartre, Paris, Seuil, 2000, coll. : « Écrivains de toujours ».
N. LAMOUCHI, Un maître-préfacier : Jean-Paul Sartre et l’autre colonisé, Tunis, Cérès éditions, 2002.
B.-H. LÉVY, Le Siècle de Sartre, Paris, LGF, 2002, coll. : « Biblio essais », 4316.
J.-F. LOUETTE, Silences de Sartre, Toulouse, Presses univ. du Mirail, 2002.
J.-L. MOREAU, Le Paris de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, Paris, éd. du Chêne, 2001.
Ph. PETIT, La Cause de Sartre, Paris, PUF, 2000.
G. PHILIPPE, F. NOUDELMANN, éds. Dictionnaire Jean-Paul Sartre, Paris, H. Champion, décembre 2004.
C. POISSON, Sartre et Beauvoir : du je au nous, Amsterdam-New York, Rodopi, 2003, coll. : « Faux titre », 225.
C. POULETTE, Sartre ou les aventures du sujet, Paris, L’Harmattan, 2001.
A. RENAUT, Sartre, le dernier philosophe, Paris, LGF, 2000, coll. : « Biblio essais », 4290.
Y. SALZMANN, Sartre et l’authenticité : vers une éthique de la bienveillance réciproque, Paris, Labor et Fides, 2000, coll. : « Le champ éthique », 33.
S. VASSALLO, Sartre et Lacan, Paris, L’Harmattan, 2003.
O. WICKERS, Trois Aventures extraordinaires de Jean-Paul Sartre, Paris, Gallimard, 2000.
H. WITTMAN, L’esthétique de Sartre, Paris, L’Harmattan, 2001.

Le Groupe d’études sartriennes (c/o Mme Juliette Simont, chaussée d’Alzemberg 236, Boîte 4 – 1190 Bruxelles) publie Études sartriennes (8 volumes parus) et L’Année sartrienne (qui remplace, depuis 2001, le Bulletin d’information du Groupe d’études sartriennes, rédacteurs en chef : Michel Rybalka, Michel Contat). Il existe aussi une revue Sartre Studies International.

http://www.jpsartre.org – Site en construction par Michel Rybalka en relation avec le Groupe d’études sartriennes.

 

José-Maria de Heredia

J.-M. de HEREDIA, Les Trophées, Paris, éd. d’Aujourd’hui, 1977, coll. : « Les Introuvables. Musiciens célèbres ».
J.-M. de HEREDIA, Lettres inédites de José-Maria de Heredia à Alfred Morel-Fatio, Lille, PUL, 1975, coll. : « Littératures et civilisations étrangères ».
J.-M. de HEREDIA, Œuvres poétiques complètes, éd. S. Delaty, 2 vol., Paris, Belles lettres, 1984, coll. : « Les textes français ».
J.-M. de HEREDIA, Poésies complètes, Slatkine, 1981, coll. : « Ressources ».

 

et aussi :
D. BONA, Les yeux noirs : les vies extraordinaires des sœurs Heredia, Paris, Lattès, 1989.
Marie de Régnier, muse et poète de la Belle Époque : exposition de la Bibl. nat. de France à l’Arsenal, 13 février-23 mai 2004, Paris, BNF, 2004.
Y. MORTELETTE, José-Maria de Heredia, Memini, 1999, coll. : « Bibliographica. Bibliographie des écrivains français ».

 

Alphonse Allais

A. ALLAIS, Alphonse Allais de la mer, Paris, Mille et une nuits, 2002, coll. : « La petite collection ».
A. ALLAIS, Cher monsieur vous-même, prés. et notes F. Caradec, Paris, Fayard, 1999.
A. ALLAIS, Œuvres complètes, 11 vol., Paris, La Table ronde, 1966-1970.
A. ALLAIS, Œuvres anthumes, éd. F. Lacassin, Paris, Robert Laffont, 1989, coll. : « Bouquins ».
A. ALLAIS, Pensées, textes et anecdotes choisis par J. Orizet, Le Cherche Midi, 2000, coll. : « Les Pensées ».
A. ALLAIS, Plaisir d’humour, éd. prés. et annot. par A. Gaudard, Paris, LGF, 2003, coll. : « Le livre de poche. Libretti ».

 

A. Allais et l’humour :
F. BLANCHE, Le carnaval des animaux, musique de Camille Saint-Saens, texte dit par Ph. Meyer, ill. E. Houdard, T. Magnier, 2001.
F. CARADEC, Alphonse Allais, Paris, Fayard, 1997.
R. CHOUARD, Alphonse Allais ou l’humour français, Paris, éd. du Rocher, 1996, coll. : « Humour ».
Ph. MEYER, L’avenir peut attendre, Paris, R. Laffont, 2004.

 

Paul Claudel

P. CLAUDEL, Œuvres complètes, 29 vol., Paris, Gallimard, 1950-1986.
P. CLAUDEL, Le soulier de satin, éd. M. Autrand, Paris, Gallimard, 1997, coll. : « Folio théâtre », 47.
P. CLAUDEL, Le poète et la Bible, tome 1 : 1910-1946, tome 2 : 1945-1955, éd. présentée et annotée par M. Malicet, collab. D. Millet, X. Tilliette, Paris, Gallimard, 1998-2004, coll. : « Blanche ».

 

Sur Claudel :
G. ANTOINE, Paul Claudel ou l’enfer du génie, Paris, R. Laffont, 2004 (nouv. éd. rev. et augm. à paraître).
J.-B. BARRÈRE, Claudel, le destin et l’œuvre, Paris, Sedes, 1979.
E. KAËS, Cette muse silencieuse et immobile : Claudel et la peinture européenne, Paris, H. Champion, 1999, coll. : « littérature de notre siècle », 10.
P. LÉCROART, Paul Claudel et la rénovation du drame musical : étude de ses collaborations avec Darius Milhaud, Arthur Honegger, Germaine Tailleferre, Louise Vetch, Mardaga, 2004, coll. : « Musique, musicologie ».
M. LIOURE, L’Esthétique dramatique de Paul Claudel, Paris, A. Colin, 1971.

 

Société Paul Claudel, 13, rue du Pont Louis-Philippe – 75004 Paris, publie le Bulletin de la Société Paul Claudel (trim.) et les Cahiers Paul Claudel.
Un site internet est en cours de constitution à l’occasion du cinquantenaire de la mort de Claudel. Se renseigner au bureau de la société (01 42 77 96 36).

 

Pierre Teilhard de Chardin

Du vivant de Teilhard de Chardin ont paru ses écrits scientifiques : thèse, articles, contributions à des colloques. Ils ont été publiés en 10 vol., chez Walter Verlag, Olten und Freiburg-in-Brisgau, 1971.

 

Son œuvre à incidences philosophiques est en grande partie posthume et encore inédite. Elle est publiée au Seuil.

 

Des volumes de correspondance ont paru chez divers éditeurs.

 

Quelques publications récentes :
P. TEILHARD de CHARDIN, L’avenir de l’homme, Paris, Seuil, 2001, coll. : « Points ; Sagesse », 160.
P. TEILHARD de CHARDIN, L’énergie humaine, Paris, Seuil, 2002, coll. : « Points ; Sagesse », 176.
P. TEILHARD de CHARDIN, Science et Christ, Paris, Seuil, 1999, coll. : « Points ; Sagesse », 148.
P. TEILHARD de CHARDIN, Notes de retraites : 1919-1954, intr. et notes G.H. Baudry, préf. G. Martelet s.j., Paris, Seuil, 2003.
P. TEILHARD de CHARDIN, Teilhard de Chardin en Chine : correspondance inédite (1923-1940), comment. et annotée par A. Vialet et A. Hurel, Paris, Édisud, Muséum nat. d’hist. nat., 2004.

 

Sur Teilhard de Chardin :
J. ARNOULD, Quelques pas dans l’univers de Pierre Teilhard de Chardin, Paris, Aubin, 2002, coll. : « science et spiritualité avec Teilhard de Chardin ».
G.-H. BAUDRY, Le credo de Teilhard, Paris, Aubin, 2003, coll. : « science et -spiritualité avec Teilhard de Chardin ».
É. de LA HÉRONNIÈRE, Teilhard de Chardin : une mystique de la traversée, Paris, Albin Michel, 2003, coll. : « Spiritualités vivantes ».
Le sens de l’évolution en question ?, colloque international Teilhard de Chardin (2001, Lille-Hastings), éd. Association des amis de Pierre Teilhard de Chardin, centre Teilhard de Chardin de l’Ille, British Teilhard Association, Centre belge Teilhard de Chardin.
Sciences et Progrès humain. Construction de l’Europe, Colloque international Teilhard de Chardin (2003, Pékin-Strasbourg), Paris, Aubin éditeur, 2004, coll. : « Science et Spiritualité avec Teilhard de Chardin », Association des amis de Pierre Teilhard de Chardin.

 

Fondation Teilhard de Chardin, 38, rue Geoffroy Saint-Hilaire – 75005 Paris
La Fondation, qui a son siège au Muséum national d’histoire naturelle, possède toute la documentation et les archives de Pierre Teilhard de Chardin. Elle assure la publication de ses écrits.
Association des amis de Pierre Teilhard de Chardin, créée en 1961, est le prolongement de la Fondation et participe à la diffusion des œuvres (même adresse).

http://www.mnhn.fr/teilhard/FondAss1.htm
http://www.teilhard.asso.fr/index.htm

 

 Léon Werth

Les éditions Viviane Hamy (89, rue du faubourg Saint-Antoine – 75011 Paris) rééditent actuellement les œuvres de Léon Werth.

 

L. WERTH, La Maison blanche, préface « souvenirs » par Valéry Larbaud, Paris, éd. V. Hamy, 1990.
L. WERTH, Déposition, Journal 1940-1944, avec texte de Lucien Febvre paru dans Les Annales en 1948, prés. et notice de J.-P. Azéma, éd. V. Hamy, 1992.
L. WERTH, 33 jours, Paris, éd. V. Hamy, 1992.
L. WERTH, Caserne, 1900, Paris, éd. V. Hamy, 1993.
L. WERTH, Clavel soldat, Paris, éd. V. Hamy, 1993.
L. WERTH, Saint-Exupéry tel que je l’ai connu, (recueil de textes, documents et iconographie), Paris, éd. V. Hamy, 1994.
L. WERTH, Voyage avec ma pipe, récits, Paris, éd. V. Hamy, 1995.
L. WERTH, Impressions d’audience, le procès Pétain, prés. et annot. C. Kantcheff, Paris, éd. V. Hamy, 1995.
L. WERTH, Le Monde et la ville, (chroniques), Paris, éd. V. Hamy, 1998.
L. WERTH, Cochinchine, préf. J. Lacouture, Paris, éd. V. Hamy, 1997.

 

Il n’existe aucun livre sur L. Werth

F. JOURDAIN, « Mon ami Léon Werth », Les Lettres Nouvelles (I), n° 57, févr. 1958, p. 190-199 et (II), n° 58, mars 58, p. 369-378.
« Léon Werth », numéro spécial Les Cahiers d’Aujourd’hui, n° 11, 1923.

 

http://werth.u-paris10.fr
http://www.viviane-hamy.fr/auteurs/0003.html
christian.lassalle@u-paris10.fr

 

Tristes tropiques

C. LÉVI-STRAUSS, Tristes tropiques, Paris, Plon, 1955, coll. : « Terre humaine ». Maintes fois réédité.
C. LÉVI-STRAUSS, Les structures élémentaires de la parenté, Paris, École des hautes études en sciences sociales, 1967.

 

Sur C. LÉVI-STRAUSS, voir :
R. BELLOUR et C. CLÉMENT, Claude Lévi-Strauss, textes de et sur Claude Lévi-Strauss réunis par…, Paris, NRF, 1979, coll. : « Idées ».
D. BERTHOLET, Claude Lévi-Strauss, Paris, Plon, 2003.
Cahiers de l’Herne, n° 81 : Claude Lévi-Strauss, dir. M. Izard, Paris, Herne, 2003.
D. ÉRIBON, Claude Lévi-Strauss, avant-propos Y. Mabin, Paris, ADPF-Publications, 1995.
M. HÉNAFF, Claude Lévi-Strauss et l’anthropologie structurale, Paris, Pocket, 2000, coll. : « Agora », 219.
F. HÉRITIER, L’Exercice de la parenté, Paris, Seuil, 1981.
C. LÉVI-STRAUSS, G. CHARBONNIER, Entretiens avec Claude Lévi-Strauss, Paris, Pocket, 1989, coll. : « Agora », 48.

 

Arts

Pierre de Montreuil et Saint-Germain-des-Prés

L’ouvrage essentiel demeure :

Dom J. BOUILLART, Histoire de l’abbaye royale de Saint-Germain-des-Prés, Paris, 1724.

 

À voir également :
M. AUBERT, « Pierre de Montreuil » dans Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, 1943-1944, p. 115-119.
PRACHE, Île-de-France romane, éd. Zodiaque, 1983, coll. : « La Nuit des temps », 60.
A. PRACHE, Notre-Dame de Chartres image de la Jérusalem céleste, Paris, éd. CNRS, 1993, coll. : « Patrimoine au présent ».
R. SUCKALE, « Pierre de Montreuil » dans Les bâtisseurs des cathédrales gothiques, dir. R. Recht, Strasbourg, 1989, p. 181-185.
H. VERLET, « Les bâtiments monastiques de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés », dans Paris et Île-de-France, Mémoires, IX, 1957-1958.

 

Claude Goudimel

C. GOUDIMEL, Œuvres complètes publ. sous la dir. de L.A. Dittmer et P. Pidoux, 14 vol. New York, Inst. of Mediaeval Music, Bâle, Société suisse de musicologie, 1967-1983.
M. BRENET, Claude Goudimel, essai bio-bibliographique, éd. Coderg-UCP, s.d.
P. PIDOUX, Franc, Bourgeois, Davantès. Leur contribution à la création des mélodies du Psautier de Genève. Matériaux rassemblés, classés et analysés par P. Pidoux, Genève, 1993 (tirage à titre privé).
P. PIDOUX, Le Psautier huguenot, 2 vol., I. Les mélodies, II. Documents, Bâle, Baerenreiter, 1962.
É. WEBER, Histoire de la musique française : 1500-1650, Paris, Sedes, 1996, coll. : « Regards sur l’histoire ; histoire moderne », 99.
É. WEBER, La Musique protestante de langue française, Paris, H. Champion, 1979, coll. : « musique, musicologie », 7.

 

Léonard Limosin

S. BARATTE, Léonard Limosin au musée du Louvre, Paris, Réunion des musées nationaux, 1993.
S. BARATTE, Les douze apôtres de Léonard Limosin, Chartres, les collections du musée des Beaux-Arts, 1999.
G.-M. LEPROUX, « Les retables de la Sainte-Chapelle commandés en 1553 à Léonard Limosin », dans Commission municipale du vieux Paris, procès-verbaux, 2001, Paris, 2002, p. 120-123.

 

Les œuvres de Léonard Limosin sont principalement exposées au musée du Louvre (département des objets d’art), au musée national de la Renaissance au château d’Écouen, au musée municipal de l’Évêché de Limoges et au musée des Beaux-Arts de Chartres.

 

Bernard Palissy et l'émaillage de terre

Actes du colloque Bernard Palissy (1510-1590) : l’écrivain, le réformé, le céramiste, éd. Franck Lestringant, éd. interuniversitaires, 1992.
L. AMICO, Bernard Palissy et ses continuateurs : la recherche du paradis terrestre, Paris, éd. Flammarion, 1996.
Une orfèvrerie de terre. Bernard Palissy et la céramique de Saint-Porchaire : exposition, Écouen, musée national de la Renaissance, 1997, Paris, éd. RMN, 1997.
A.M. LECOQ (dir.), « Palissy », Revue de l’art 78, 1987, p. 26-85.
I. PERRIN, Les techniques céramiques de Bernard Palissy, thèse de doctorat, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 1998.

 

Construction de la place Royale

B. BARBICHE, S. DAINVILLE-BARBICHE, Sully, Paris, Fayard, 1997.
F. BAYROU, Henri IV, Paris, Flammarion, 1991, coll. : « Biographies historiques ».
A. GADY, L’hôtel de Sully, au cœur du Marais, Paris, Monum, éd. du Patrimoine, coll. : « Itinéraires du patrimoine ».
M. LE MOËL, Paris, la place Royale, place des Vosges, Paris, SIDES/éd. de la Tourelle, 1986, coll. : « Histoire et arts ».

 

Eustache Le Sueur

Eustache Le Sueur, exposition réalisée par S. Lemoine, A. Mérot, B. Brejon de Lavergnée et L. Salomé, 19 mars-2 juillet 2000, musée de Grenoble, Paris, RMN, 200.
A. MÉROT, Eustache Le Sueur, Paris, éd. Arthena, 1987, nouv. éd. revue et augmentée, 2000.
MÉROT, La Peinture française au XVIIe siècle, Paris, éd. Gallimard-Électa, 1994.

 

Nicolas-Sébastien Adam

Clodion et la sculpture française de la fin du XVIIIe siècle, éd. G. Scherf, colloque organisé au Louvre, 20-21 mars 1992, Paris, Doc. française – Musée du Louvre, 1993, coll. : « Louvre, conférences, colloques ».
F. SOUCHAL, « Notice Nicolas-Sébastien Adam » dans Allgemeines Künster Lexicon, t. I, 1983, p. 304-305.
F. SOUCHAL, Les Slodtz, sculpteurs et décorateurs du roi : 1685-1764, Paris, éd. de Boccard, 19671.
H. THIRION, Les Adam et Clodion, Paris, 1885.

 

Emmanuel Héré de Corny

C. COURBE, Promenades historiques à travers les rues de Nancy, éd. Le Livre d’histoire, 1999, coll. : « Monographies des villes et villages de France », 1774.
A. FRANCE-LANORD, Emmanuel Héré, architecte du roi Stanislas, Nancy, Presses universitaires de Nancy, éd. Serpenoise, 1984.
P. MAROT, Emmanuel Héré (1705-1763), biographie du premier architecte du roi Stanislas, Nancy, 1954.
G. MERCIER, M. LECLERCQ, La place Stanislas, Nancy, L’Est républicain, 1986, coll. : « Voie d’accès ».
A. MURATORI-PHILIP, Le roi Stanislas (1677-1766), Paris, Fayard, 2000.
P. SIMONIN, Nancy, la Ville de Stanislas, Nancy, éd. Serpenoise, 1999, coll. : « Itinéraire du Patrimoine », n° 54.

 

www.nancy2005.fr Ce site donne la liste des manifestations qui accompagnent le 250e anniversaire de la place Stanislas.

 

Jean-Basptiste Oudry

Collection des ducs de Mecklembourg-Schwerin. Animaux d’Oudry , Fontainebleau, musée national du château – Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, 5 novembre 2003-8 février 2004, Paris, RMN, 2003.

 

J. LOCQUIN, « Catalogue raisonné de l’œuvre de Jean-Baptiste Oudry, peintre du roi (1686-1755) » dans Archives de l’Art français, nouvelle période, t. VI, 1912.
H. OPPERMAN, Jean-Baptiste Oudry, 2 vol., New York-Londres, Garland Publishing, 1977.
J.-B. Oudry, 1686-1755, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1er octobre 1982 – 3 janvier 1983, Paris, 1982.
M.-C. SAHUT, « Un exceptionnel décor de J.-B. Oudry entre au Louvre » dans Revue du Louvre. La revue des musées de France, févr. 2003, n° 1, p. 13-19.
J. VERGNET-RUIZ, « Oudry, 1686 à 1755 » dans Les Peintres français du XVIIIe siècle. Histoire des vies et catalogue des œuvres, L. Dimier éd., Paris-Bruxelles, van Oest, t. II, 1930, p. 135-194.

 

Elisabeth-Louise Vigée-Le-Brun

E.-L. VIGÉE-LE BRUN, Élisabeth Vigée-Le Brun, 1755-1842 : mémoires d’une portraitiste, éd. Scala, 2003, coll. : « Mémoires illustrés ».
G. CHAUVEL, Le peintre de la reine : Élisabeth Vigée-Le Brun, éd. Corps 16, 2003, coll. : « Histoire ».
C. CONSTANS, Les peintures du musée national du château de Versailles et de Trianon, Paris, RMN, 1995.
I. de KERTANGUY, Madame Vigée-Le Brun, éd. Perrin, 2000.
F. PITT-RIVERS, Madame Vigée-Le Brun, éd. Gallimard, 2001.

 

Quatremère de Quincy

A.-C. QUATREMÈRE de QUINCY, Considérations morales sur la destination des ouvrages de l’art (1815), Paris, Fayard, 1989, coll. : « Corpus des œuvres de -philosophie en langue française ».
A.-C. QUATREMÈRE de QUINCY, De l’imitation. Essai sur la nature, le but et les moyens de l’imitation (1823), intr. et présent. L. Krier, O. Porphyrios, Bruxelles, Archives d’architecture moderne, 1980.
A.-C. QUATREMÈRE de QUINCY, Dizonario di architettura (Mantoue, 1842-1844), éd. en italien, prés. F. et G. Teyssot, Venise, éd. Marsilio, 1995.
A.-C. QUATREMÈRE de QUINCY, Lettres à Miranda sur les déplacements des monuments de l’art de l’Italie (1796), introd. et notes É. Pommier, Paris, Macula, 1993.
M.-K. DEMING, « Le Panthéon révolutionnaire » dans Le Panthéon symbole des révolutions, sous la dir. de B. Bergdoll, Paris, CNMHS-Picard, 1989.
A. PINELLI, « Storia dell’arte e cultura della tutela. Les Lettres à Miranda di Quatremère de Quincy », dans Ricerche di storia dell’arte, n° 8, 1975-1976.
É. POMMIER, Più antichi della Luna. Studi su J.-J. Winckelmann e A.-Ch. -Quatremère de Quincy, introd. et trad.
M. Scolaro, Bologne, éd. Minerva, 2000.
R. SCHNEIDER, L’esthétique classique chez Quatremère de Quincy (1805-1823), Paris, Hachette, 1910.
R. SCHNEIDER, Quatremère de Quincy et son intervention dans les arts, Paris, Hachette et Cie, 1910 (réédition annoncée aux éditions Macula, Paris).

 

La place de la Concorde

M. GAILLARD, Paris de place en place : guide historique, Paris, Martelle, 1997.
M. GALLET, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle : dictionnaire biographique et critique, Mengès, 1995.
Les Gabriel, dir. M. Gallet, Y. Bottineau, Paris, Picard, 2004.
Recueil Marigny : projets pour la place de la Concorde, 1753, éd. Jörg Garms, Paris, Paris-Musées, 2002, coll. : « Catalogues d’art et d’histoire du musée Carnavalet ».

 

Jean-Baptiste Greuze

T. CROW, L’art et son public à Paris au XVIIIe siècle, trad. de l’anglais A. Jacquesson, Paris, éd. Macula, 2000, coll. : « Histoire de l’art ».
Diderot et Greuze : actes, colloque de Clermond-Ferrand, 16 nov. 1984, éd. A. et J. Ehrard, Centre de recherches révolutionnaires et romantiques, éd. Adosa, 1986.
A. EHRARD, « Image de l’éducation, éducation par l’image », préface au catalogue de l’exposition Diderot et Greuze, vie familiale et éducation dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, Clermont-Ferrand, Musée Bargoin, juin 1984.
J. EHRARD, L’idée de nature en France dans la première moitié du XVIIIe siècle, Paris, éd. Albin Michel, 1994, coll. : « Bibliothèque de l’évolution de l’humanité », 3.
L’Enfant chéri : portraits d’enfants dans la peinture de l’époque des Lumières : Élisabeth Vigée-Le Brun, Fragonard, Greuze, Paris, Inventaire, 2003.
E. MUNHALL, « Greuze and the Protestant Spirit », The Art Quaterly, number 1, 1964.

 

Franz-Xaver Winterhalter

Antoine-Ignace Melling : artiste voyageur, 1763-1831, Cornelis Boschma, Jacques Perot, exposition, Paris, musée Carnavalet, 1992, Paris, éd. Paris-Musées, 1992
Franz-Xaver Winterhalter et les cours d’Europe de 1830 à 1870, Paris, musée du Petit Palais, 1988.
L’Art en France sous le Second Empire, Paris, Grand Palais, 1979, Paris, Réunion des musées nationaux, 1979.
J.-M. MOULIN, Le Château de Compiègne, Paris, éd. Réunion des musées nationaux, 1987, coll. : « Album ».

 

Eugène Devéria

M. BRION, La Peinture romantique, Paris, éd. Albin Michel, 1967.
M.-A. GAUTHIER, « La Naissance de Henri IV d’Eugène Devéria », dans Le Festin, n° 33, éd. Le Festin 2000.
I. JULIA, A. DENIS, Les peintres romantiques, Paris, Somogy, 1996, coll. : « L’Art et la manière ».
J. LACAMBRE, I. JULIA, dir., Les années romantiques : la peinture française, 1815-1850, exposition, Musée des Beaux-Arts, Nantes, 4 déc. 1995-17 mars 1996 ; Galeries nationales du Grand Palais, Paris, 16 avr.-15 juil. 1996, Paris, éd. Réunion des musées nationaux, 1995.

 

Jean-Louis-François Lagrenée

Les Amours des dieux : la peinture mythologique de Watteau à David, dir. C. Bailey, exposition Galeries nationales du Grand Palais, Paris, 19 oct. 1991-6 janv. 1992 ; Philadelphia Museum of Art, 23 févr.
26 avr. 1992, Kimbell Art Museum, Fort-Worth (Texas), 23 mai-2 août 1992, Paris, Réunion des musées nationaux, 1991.
J. LOCQUIN, La peinture d’histoire en France, de 1747 à 1785, Paris 1912, rééd. Paris, éd. Arthena, 1978.
R. MICHEL, M.-C. SAHUT, David, l’art et le politique, Paris, éd. Gallimard-Réunion des musées nationaux, 1988, coll. : « Découvertes Gallimard », 46. Arts.
M. SANDOZ, Les Lagrenée : 01 : Louis (Jean-François) Lagrenée, 1725-1805, éd. Editart-Les quatre chemins, 1984, coll. : « Monographies des peintres de l’ancienne Académie royale, anciens pensionnaires de l’école des élèves protégés par le roi ».

 

http://www/louvre.fr/ base Atlas

 

Victor Baltard

G.-E. HAUSSMAN, Mémoires du baron Haussmann, éd. F. Choay, Paris, Le Seuil, 2000.
M. DEURBERGUE, Victor Baltard : projets inédits pour les Halles centrales, Paris, société des amis de la BHVP.
F. LOYER, Histoire de l’architecture française, vol. 3, De la Révolution à nos jours, éd. Mengès, 1999.
F. LOYER, Paris XIXe siècle : l’immeuble et la rue, préf. J.-C. Bailly, Paris, F. Hazan, 1994.
P. PINON, Baltard, Paris, Monum, éd. du patrimoine, 2004, coll. : « Monographies d’architectes ».
D. VAN ZANTEN, Building Paris. Architectural Institutions and the Transformation of the French Capital, 1830-1870, Cambridge, Cambridge University Press, 1994 (cf. chap. 6 : « Haussmann, Baltard and the Municipal Architecture »)

 

http://www.parisrama.com

http://www.roland-collection.com (commercialise un film de François Loyer, « Paris : roman d’une ville » sur l’urbanisme d’Haussmann.

 

Ernest Chausson

I. BRETAUDEAU, Les mélodies de Chausson. Un parcours de l’intime, essai, éd. Actes Sud, 1999, coll. : « Musique ».
J. GALLOIS, Ernest Chausson, Paris, Fayard, 1994, coll. : « bibl. des grands musiciens ». Grand Prix Bernier de l’Académie des Beaux-Arts.
J. GALLOIS, Ernest Chausson, écrits inédits (journaux intimes, roman de jeunesse, correspondance), Paris, éd. du Rocher, 1999.
J. GALLOIS, Ernest Chausson : l’homme et son œuvre, catalogue des œuvres, discographie, Paris, Seghers, 1967, repris par les Éditions d’aujourd’hui, 1981, coll. : « Les Introuvables ».
Ostinato rigore, vol. 14 (2000), actes du colloque Ernest Chausson, éd. D. Pistone, I. Bretaudeau, J. Gallois, avant--propos J.-C. Teboul.
J.-P. BARRICELLI, L. WEINSTEIN, Ernest Chausson. The Composer’s Life and Works, Université of Oklahoma Press, 1955.
R. SCOTT GROVER, Ernest Chausson. The Man and his Music, Lewisborg-London, Bucknel University Press--Associated University Press, 1980.

 

L’ouvrage de J. Gallois paru chez Seghers (1967) a été traduit en japonais par Rokuro Nishimura, Tokyo, Ongaku No-Tomo Sha éd., 1974.

 

F.-D. Froment-Meurice

P. BURTY, F.-D. Froment-Meurice, argentier de la ville, 1802-1855, Paris, 1883.
A. DION-TENENBAUM, Le style Louis-Philippe, Paris, Flammarion, 1990, coll. : « La grammaire des styles ».
Trésors d’argent : les Froment-Meurice, orfèvres romantiques parisiens, exposition, Paris, Musée de la vie romantique, 4 février-15 juin 2003, Paris-Musées, 2003.

 

www.latribunedelart.com/Expo%20-%20Froment-Meurice.htm et www.paris.fr/musees/vie_Romantique - proposent de longs articles sur l’exposition de 2003.

 

Jean-Baptiste Isabey

Mme de BASILY-CALLIMAKI, J.-B. Isabey, sa vie et son temps, 1767-1855, Paris, 1909.
P. JEAN-RICHARD, Inventaire des miniatures sur ivoire conservées au cabinet des dessins, musée du Louvre et musée d’Orsay, musée du Louvre, département des arts graphiques, Paris, Réunion des musées nationaux, 1994.
F. PUPIL, La miniature, collab. C. Aptel, M. Canet, photogr. R. Gérard, G. Mangin, P. Mignot, Nancy, Presses universitaires-éd. du Pays lorrain, 1993, coll. : « Musée historique lorrain ».
E. TAIGNY, J.-B. Isabey, Sa vie et ses œuvres, extr. « La Revue Européenne », tome 3, 1859.

 

François Pompon

F. CHEVILLOT, L. COLAS, A. PINGEOT avec la collaboration de L. de MARGERIE, François Pompon : 1855-1933, Paris, Gallimard-Électa, Réunion des musées nationaux, 1994.
M. SELLIER, Pompon sculpteur, Paris, Réunion des musées nationaux, 1994, coll. : « L’enfance de l’art ».

 

Musée des beaux-arts de Dijon, Palais des États de Bourgogne – 21000 Dijon Musée François Pompon, 3, place du docteur Roclore – 21210 Saulieu

 

François Rude

L. BENOIST, La Sculpture romantique, éd. I. Leroy-Jay Lemaistre, Paris, éd. Gallimard, 1994, coll. : « Art et artistes ».
H. DROUOT, Une Carrière : François Rude, éd. Belles lettres, 1958, coll. : « Publications de l’université de Dijon », 14.
D. FERNANDES, G. PLUM, I. ROUGE, L’arc de triomphe de l’Étoile, Paris, Monum, éd. du Patrimoine, 2000, coll. : « Itinéraires du patrimoine ».
M. GAILLARD, L’Arc de triomphe, éd. Martelle, 1998.

 

Christian Dior

C. DIOR, Je suis couturier. Propos de Christian Dior recueillis par É. Rabourdin et A. Chavanne, Paris, éd. Conquistador, 1951, coll. : « Mon métier ».
C. DIOR, Christian Dior et moi, préf. de P. Gaxotte, Paris, bibl. Amiot Dumont, 1956, réd. prévue en 2005.
C. DIOR, Conférences écrites par Christian Dior pour la Sorbonne, 1955-1957, Paris, Institut français de la mode, 2003.
Christian Dior et le cinéma. Exposition de 80 maquettes originales à la cinémathèque française, Paris, éd. cinémathèque, 1983.
« The Dior Story. A series of Articles about the Christian Dior Enterprises » in Women’s Wear Daily, July 13, 14, 15, 16, 17, 20, 1953.
F. GIROUD, Christian Dior, photogr. Sacha van Dorssen, Paris, éd. du Regard, 1987.
Hommage à Christian Dior : 1947-1957. Exposition, Paris, musée des Arts de la mode, Paris, 1987.
C. JOIN-DIÉTERLE, Les mots de la mode, Actes sud-Paris-musées, 1998.
B. KEENAN, Dior in Vogue. Foreword by M. Fonteyn, London, Octopus Books, 1981.
D. DE MARLY, Christian Dior, London, B. T. Bastsford, 1990.
P. MAURIÈS, R. GRUAU, Christian Dior, Milan, Franco Maria Ricci éd., 1984.
M.-F. POCHNA, Dior, Paris, Flammarion, 1994, réd. Paris, Assouline, 2001, coll. : « Mémoire de la mode ».
E. RÉTHY, J.-L. PERREAU, Monsieur Dior et nous, Arcueil, Anthèse, 1999.

 

Musée Christian Dior, Les Rumbs Jardin Christian Dior – 50400 Granville (museechristiandior@wanadoo.fr)

 

Serge Lifar

S. LIFAR, La Danse, la danse académique et l’Art chorégraphique, Paris, éd. Gonthier, 1965, coll. : « Bibliothèque médiation ».
S. LIFAR, Les mémoires d’Icare, Monaco, éd. Sauret, 1993.
S. LIFAR, Ma vie, Paris, Julliard, 1965.
S. LIFAR, Serge de Diaghilev : sa vie, son œuvre, sa légende, L’Harmattan, 1954, coll. « Les introuvables ».
S. LIFAR, Traité de chorégraphie, Paris, Bordas, 1952.
C. BESSY, La danse pour passion, Paris, Lattès, 2004.
M. KAHANE, Les Ballets russes à l’Opéra, iconogr. réunie par Nicole Wild, Paris, éd. F. Hazan, Bibliothèque nationale de France, 1992.
J. LAURENT, J. SAZONOVA, Serge Lifar, rénovateur du ballet français, Paris, éd. Buchet Chastel, 1970.
E. LINVAL, Traité moderne de danse classique, vol. 2, Le Langage de la danse, ill. Jean Cocteau, Serge Lifar, Jacques Maloubier, photogr. Serge Lido, éd. Chiron, 1986, coll. : « Hier pour demain ».
A. SCHAIKEVITCH, Serge Lifar et le destin du ballet de l’Opéra, Paris, éd. Richard-Massé, 1971, coll. : « Revue musicale ».
Serge Lifar, Musée historique de l’Ancien Évêché, Lausanne, éd. Tricorne, 1987.
P. VERRIÈLE, Légendes de la danse : une histoire en photos, 1900-2000, éd. « Hors collection », 2002.
S. WOLFF, L’Opéra au Palais Garnier 1875-1962, éd. Slatkine, 1983.

 

Jean Vigo

L’Atalante, un film de Jean Vigo, dir. Nathalie Bourgeois, Paris, Cinémathèque française, 2000, coll. : « La puce à l’œil », 2.
Jean Vigo, Paris, lettres modernes Minard, 1966, coll. : « Études cinématographiques », 51.
Jean Vigo, œuvre de cinéma : films : scénarios, projets de films, textes sur le cinéma, éd. P. Lherminier, préf. F. Truffaut, introd. C. Aveline, Paris, Lherminier-Cinémathèque française, 1985, coll. :
« Cinéma classique. Les films ».
P. LHERMINIER, Jean Vigo, Paris, Lherminier, 1984, coll. : « Cinéma classique – Les cinéastes ».
P.-E. SALÈS GOMÈS, Jean Vigo, Paris, Ramsay, 1988, coll. : « Ramsay poche cinéma », 85.
L. VIGO, Jean Vigo : une vie engagée dans le cinéma, Saint-Germain du Puy, Cahiers du cinéma-CNDP, 2002, coll. : « Les petits cahiers ».

 

Association Prix Jean Vigo, 12 bis, rue des Malmaisons – 75013 Paris
Luce Vigo, 3, rue des Chaufourniers – 75019 Paris

 

André Jolivet

E. VARÈSE, A. JOLIVET, Edgard Varèse-André Jolivet : correspondance, 1931-1964, Contrechamps, 2002.
André Jolivet, les objets de « Mana », exposition, 11 janvier-23 mars 2003, musée de la Musique, cat. sous la dir. de Laetitia Chassin, Paris, Musée de la musique, 2003, coll. : « Les cahiers du Musée de la musique ».
J.-J. BROTHIER, La Jeune France : Yves Baudrier, André Jolivet, Daniel-Lesur, Olivier Messiaen, Paris, Association des amis de la Jeune France, 1955.
L. CHASSAIN, L. KAYAS (éd.), André Jolivet. Portraits, préf. R. de Candé, Arles, Actes Sud, 1994.
H. JOLIVET, Avec…André Jolivet, Paris, Flammarion, 1978.

 

Association Les Amis d’André Jolivet, 22, rue Richer – 75009 Paris - www.jolivet.asso.fr

 

William Bouguereau

L’ouvrage de référence demeure :

 

M. VACHON, William Bouguereau, Paris, A. Lahure, 1900.
A. BOIME, The Academy and French Painting in the Nineteenth Century, London, Phaidon Press, Ltd, 1971.
P. GRUNCHEC, Les concours du prix de Rome, 1797-1863, Paris, École nationale supérieure des beaux-arts, 1986.
J. HARDING, Artistes pompiers : French Academic Art in the Nineteenth Century, New York, Rizzoli, 1979.
L.-M. LECHARNY, L’art pompier, Paris, PUF, 1988, coll. : « Que sais-je ? », 3392.
J. MILNER, Studios of Paris : the Capital of Art in the Late Nineteenth Century, New Haven, Yale University Press, 1988.
C. RITZENTHALER, L’École des beaux-arts du 19e siècle : les Pompiers, préf. M. Rheims, Paris, éd. Mayer, 1987.
J. THUILLIER, Peut-on parler de peinture « pompier » ?, Paris, PUF, 1984, coll. : « Essais et conférences du Collège de France ».
William-Adolphe Bouguereau, cat. de l’exposition au New York Cultural Center par R. Isaacson, New York, 1974.
William Bouguereau, cat. de l’exposition, L. d’Argencourt, T. Burollet, Montréal, Paris, Petit Palais, 1984, Montréal, Musée des beaux-arts, Hartford, Wadsworth Atheneum, 1984.
E. WISSMAN, Bouguereau, San Francisco, Promegranate Art Books, 1996.

 

Naissance de Bécassine

Les aventures de Bécassine (Annaïck-Labornez) sont éditées par Gautier-Languereau.

 

C. BERTHO-LAVENIR, Démocratie et médias au XXe siècle, Paris, Armand Colin, 2000, coll. : « Collection U. Histoire ».
A.-M. COUDERC, Bécassine inconnue, préf. J. Perrot, Paris, CNRS éditions, 2000.
P. ORY, « La France de Bécassine » in L’Histoire, n° 10, 1979, p. 82.
R. PUYUELO, Héros de l’enfance, figures de la survie, de Bécassine à Pinocchio, de Robinson Crusoé à Poil de Carotte, Paris, ESF éd., 1998, coll. : « La vie de l’enfant ».

 

Le petit conservatoire de la chanson

MIREILLE, Avec le soleil pour témoin, Paris, éd. R. Laffont, 1981, coll. « Vécu ».
MIREILLE, Génération Mireille, éd. Éditions 1, 1995.
C. BRUNSCHWIG, L.-J. CALVET, J.-C. KLEIN, Cent ans de chanson française, Paris, éd. Seuil, 1996, coll. : « Points », 223.
J. PESSIS, Chronique de la chanson française, Paris, éd. Dargaud, 2003.
J. PESSIS, Les aventuriers de la radio, Paris, éd. Flammarion, 1998.

 

Roger-Henri Expert

Dictionnaire de l’architecture du XXe siècle, sous la dir. de J.-P. Midant, Paris, Hazan-IFA, 1996.
« Roger Expert » dans bulletin de la SADG, n° 38, Paris, juin 1955.
Roger-Henri Expert, architecte, 1882-1955, ouvrage collectif de l’Institut français d’architecture sous la direction de M. Culot, Paris, éd. du Moniteur, 1983.

 

Fernand Léger

F. LÉGER, Fonctions de la peinture, nouv. éd. augm. prés. par S. Forestier, Paris, Gallimard, 1997, coll. : « Folio essais », 309.
F. LÉGER, Mes voyages, réd., Paris, -L’École des Loisirs, coll. : « L’École des lettres ».
ABCdaire de Fernand Léger par Ch. Derouet, B. Hedel-Samson, Cl. Laugier, N. Maillard, E. Michaud, I. Monod-Fontaine, S. Wilson, Paris, Flammarion, 1997, coll. : « L’ABCdaire Art ».
Fernand Léger, catalogue de la rétrospective présentée au Centre Pompidou, dir. C. Derouet, I. Monod-Fontaine, Paris, éd. du Centre Pompidou, 1997.
Fernand Léger, exposition, Musée des beaux-arts, 1er juillet-20 sept. 2004, dir. S. Ramond, Lyon, Fage éd., 2004.
M. JARDOT, Léger, Paris, Hazan, 1956.
H. LASSALLE, Léger, Paris, Flammarion, 1997, coll. : Tout l’art Monographie ».

 

Musée Fernand Léger, chemin du Val de Pome – 06410 Biot
www.musee-fernandleger.fr/ - site du musée de Biot

 

Maurice Utrillo

Trois ouvrages de référence aujourd’hui épuisés :

 

F. CARCO, La légende et la vie d’Utrillo, Paris, Grasset, 1928- réédition, 1956.
F. CARCO, Maurice Utrillo, étude critique, Paris, NRF, 1921.
A. TABARANT, Utrillo, Paris, Bernheim jeune, 1926.
J. CHAMPION, Suzanne Valadon, Paris, Fayard, 2004, coll. : « Biographies ».
J. FABRIS, Utrillo, F. Birr, 1983.
P. PETRIDES, L’Œuvre complet de Maurice Utrillo Petrides, 1959-1974, Galerie P. Petrides, 1974.
J. WARNOD, L’École de Paris : dans l’intimité de Chagall, Foujita, Pascin, Cendrars, Carco, Mac Orlan, à Montmartre et à Montparnasse, Paris, Arcadia, Musée du Montparnasse, 2004.
J. WARNOD, Suzanne Valadon, Paris, Flammarion, 1989, coll. : « Les maîtres de la peinture ».
J. WARNOD, Utrillo, Paris, Flammarion, 1983, coll. : « Les maîtres de la peinture moderne ».
A. WERNER, Utrillo, Paris, Cercle d’art, 1982, coll. : « Bibliothèque des grands peintres ».

 

Maurice Utrillo, le site officiel de l’artiste : http://www.utrillo.com
Musée Maurice Utrillo - Suzanne Valadon, Villa Rozée, place du Général Leclerc - 95110 Sannois

 

Arthure Honegger

A. HONEGGER, Écrits. Textes réunis et annotés par H. Calmel, Paris, Honoré Champion, 1992, coll. : « Dimension », 3.
J. BRUYR, Honegger et son œuvre, Paris, Corréa, 1947.
M. DELANNOY, Honegger, Paris, 1947 et 1953. Nouv. éd. augmentée du catalogue des œuvres par G.K. Spratt, Genève-Slatkine, 1986.
H. HALBREICH, Arthur Honegger : un musicien dans la cité des hommes, Paris, Fayard-Sacem, 1992, coll. : « Musiciens d’aujourd’hui ».
H. HALBREICH, L’œuvre d’Arthur Honegger. Chronologie, catalogue raisonné, analyses, discographie, Paris, Honoré Champion, 1994.
G.K. SPRATT, Catalogue des œuvres de Arthur Honegger, préf. de M. Schumann, Genève, Slatkine, 1986 (reprend à l’identique la 2e partie de l’ouvrage de M. Delannoy).
G.K. SPRATT, The Music of Arthur Honegger, Cork university Press, 1987.

 

Association Arthur Honegger, 31, rue de Vaugirard – 75006 Paris - http://arthur-honegger.com

 

Sciences et techniques

Gassendi

Le site de la société Pierre Gassendi indique toutes les éditions des œuvres de Gassendi.

 

Actes du congrès du tricentenaire de la mort de Pierre Gassendi, Paris, 1957.
O.-R. BLOCH, La philosophie de Gassendi. Nominalisme, matérialisme et métaphysique, La Haye, 1971.
Gassendi et l’Europe, 1592-1792. Actes du colloque de Paris : Gassendi et sa postérité (1592-1792), Sorbonne, 6-10 oct. 1992, sous la direction de S. Murr, Paris, Vrin, 1997, coll. : « De Pétrarque à Descartes », 63.
Gassendi, explorateur des sciences, catalogue réal. Par A. Turner et N. Gomez, Digne, 1992.
P. HUMBERT, L’Œuvre astronomique de P. Gassendi, Paris, 1936.
Pierre Gassendi, 1592-1655. Actes du -colloque international de Digne-les-Bains, 18-21 mars 1992, Digne-les-Bains, soc. scient. et litt. des Alpes de Haute-Provence, 1994.
B. ROCHOT, Les travaux de Gassendi sur Épicure et l’atomisme, Paris, 1944.
S. TAUSSIG, Pierre Gassendi (1592-1655), introduction à la vie savante, Turnhout, Brepols, 2003, coll. : « Monothéismes et philosophie ».

 

http://www.gassendi.net, site de la société Pierre Gassendi.

 

Invention du Manomètre

Der Briefwechsel von Johann Bernoulli 2 (1) : Der Briefwechsel mit Pierre Varignon. Erster Teil (1692-1702). Bearbeitet und kommentiert von Pierre Costabel und Jeanne Peiffer, unter Benutzung von Vorarbeiten von Joachim Otto Fleckenstein, Birkhäuser Verlag, Bâle 1988, xviii-442 p.
Der Briefwechsel von Johann Bernoulli 3 (1) : Der Briefwechsel mit Pierre Varignon. Zweiter Teil (1702-1714). Bearbeitet und kommentiert von Pierre Costabel und Jeanne Peiffer, Birkhäuser Verlag, Bâle 1992, xxxv-610 p.

(1) Ces volumes sont en français en dépit des titres allemands

 

Corvisart

P. GANIÈRE, Corvisart, médecin de l’Empereur, préf. J. Tulard, Paris, Perrin, 1983, nouv. éd. augm. et mise à jour.
O. KEEL, L’avènement de la médecine clinique moderne en Europe : 1750-1815. Politiques, institutions et savoirs, Montréal, Georg-Presses de l’université, 2002.
D. LOISANCE, Le cœur réparé : après un demi-siècle de progrès spectaculaire, quel est l’avenir de la chirurgie cardiaque ?, Paris, R. Laffont, 1999, coll. : « Réponses-Santé ».
La médecine du peuple de Tissot à Raspail : 1750-1850, éd. groupe de recherche en épistémologie et histoire de la médecine, université de Paris XII – Val-de-Marne, dir. D. Teysseire, collab. Cl. Berche, A. Nafilyan, Créteil, arch. dép. du Val-de-Marne, 1995.
J.-F. LEMAIRE, La médecine napoléonienne, Paris, Nouveau Monde éditions-Fondation Napoléon, 2003, coll. : « La bibliothèque Napoléon. Études ».
J.-F. LEMAIRE, Napoléon et la médecine, Paris, F. Bourin-Julliard, 1992.
J.-C. SOURNIA, La médecine révolutionnaire, 1789-1799, Paris, Payot, 1989, coll. : « médecine et sociétés ».
B. VERGEZ, Les internes des hôpitaux de Paris, 1802-1952, Paris, Hachette Littératures, 2002, coll. : « La vie quotidienne ».

 

Brillat Savarin

T. BOISSEL, Brillat-Savarin, 1755-1826, un chevalier candide, Paris, Presses de la Renaissance, 1929.
M. DES OMBIAUX, La « Physiologie du goût » de Brillat-Savarin, Paris, Nizet, 1937, coll. : « Les Grands événements littéraires ».
J.-L. FLANDRIN, Chronique de Platine. Pour une gastronomie historique, Paris, O. Jacob, 1992.
Le Larousse gastronomique grand format illustré avec le concours du Comité gastronomique prés. par J. Robuchon, Paris, Larousse, 2000.
L. TENDET, La table au pays de Brillat-Savarin, Parangon, 2001.
J.-F. REVEL, Un festin en paroles : histoire littéraire de la sensibilité gastronomique de l’Antiquité à nos jours, Paris, Plon, 1995.

 

Tremblement de terre de Lisbonne

Deux parmi les dernières publications de Candide dans des collections grand public :
VOLTAIRE, Candide, Paris, Pocket, 2004, coll. : « Littérature-Best ».
VOLTAIRE, Candide, introd. et notes S. LÉONI, Paris, LGF, 2003, coll. : « classiques de poche », 3111.

 

C. ALLÈGRE, Les fureurs de la terre, Paris, Seuil, 1999, coll. : « Points. Odile Jacob », 12.
D. COUTO, Histoire de Lisbonne, Paris, Fayard, 2000, coll. : « Ville ».
B. Mc GUIRE, État d’urgence. La terre en colère : séismes et éruptions volcaniques, la menace tectonique, Solar, 2003.

 

Institutions du calcul différentiel d'Euler

La commission Euler chargée de la publication des Œuvres complètes du mathématicien a publié depuis 1911, 72 vol.
L. EULER, Opera omnia, en quatre séries, Basel, Birkaüser Verlag, 1911-203,
72 vol. dont Opera mathematica : 29 vol. en 30 parties (le vol. 10 est réservé à -Institutiones calculi differentialis, les vol. 8, 9, 11 à 13 aux autres ouvrages de la trilogie).
L. EULER, Lettres à une princesse d’Allemagne sur divers sujets de physique et de philosophie, dir. S.D. Chatterji, Lausanne, presses polytechniques et universitaires romandes, 2003.

 

http://www.leonhard-euler.ch : site de la commission Euler chargée de la publication des Opera omnia.

 

Application de l'algèbre à la géométrie de Monge

G. MONGE, Application de l’analyse à la géométrie, Paris, Ellipses, 1994, coll. : « Les cours de l’École polytechnique ».
N. et J. DHOMBRES, Sciences et savants en France : naissance d’un pouvoir, 1793-1825, Paris, Payot, 1989, coll. : « Bibliothèque historique ».
J. DHOMBRES (éd.), Une école révolutionnaire, les cours de mathématiques à l’École normale de l’an III. Édition annotée des cours de Laplace, Lagrange et Monge avec introductions et annexes, Paris, Dunod, 1992.
F. PAIRAULT, Gaspard Monge, le fondateur de Polytechnique, Paris, Tallandier, 2000, coll. : « Figures de proue ».
R. TATON, L’œuvre scientifique de Gaspard Monge, Paris, PUF, 1951.

 

Les archives de Gaspard Monge sont conservées à l’École polytechnique, à Palaiseau (service patrimoine, bibliothèque et archives).
http://www.patrimoine.polytechnique.fr

 

Pinel, médecin consultant de l'Empereur

F. LELORD, Liberté pour les insensés, Paris, O. Jacob, 2000.
J. PIGEAUD, Aux portes de la psychiatrie. Pinel, l’ancien et le moderne, Paris, Aubier, 2001.
Philippe Pinel, sous la dir. de J. Garrabe, Les Empêcheurs de penser en rond, 1994, coll. : « Les empêcheurs de penser en rond ».
J. POSTEL, Genèse de la psychiatrie. Les premiers écrits de Philippe Pinel, Les Empêcheurs de penser en rond, 1998, coll. : « Les empêcheurs de penser en rond ».
R. SÉMELAIGNE, Philippe Pinel et son œuvre au point de vue de la santé mentale, L’Harmattan, 2001, coll. : « Psychanalyse et civilisations. Trouvailles et retrouvailles ».
D.-B. WEINER, Comprendre et soigner, Paris, Fayard, 1999.

 

Propogation de la vaccine

P. DARMON, La longue traque de la variole : les pionniers de la médecine préventive, Paris, Perrin, 1986.
Dictionnaire Napoléon, sous la dir. de J. Tulard, Paris, Fayard, 1989.
J.-L. MOREAU, Traité de la vaccine, Paris, H. Champion, 1989, coll. : « Cité des sciences et de l’industrie ».
A. MURATORI-PHILIP, Parmentier, Paris, Plon, 1994.
J.-F. RAYMOND, Querelle de l’inoculation ou préhistoire de la vaccination, Paris, Vrin, 1982, coll. : « problèmes et controverses ».

 

Ferdinand de Lesseps

H. BONIN, Suez : du canal à la finance, 1858-1927, préf. J. Peyrelevade, Economica, 1987.
G.-E. BONNET, Ferdinand de Lesseps – le diplomate et le créateur du canal de Suez ; Après Suez, Panama, 2 vol., Paris, Plon, 1951.
G. de DIESBACH, Ferdinand de Lesseps : la gloire et le vertige, Paris, Perrin, 1998.
B. HEIMERMANN, Suez et Panama : la fabuleuse épopée de Ferdinand de Lesseps, Paris, Arthaud, 1996.
F. de LESSEPS, Égypte, Paris, Racine, 2003.
D. MAC CULLOUGH, The Pass Between the Seas, New York, Simon and Shuster, 1977.
M.-A. MOGHIRA, L’isthme de Suez : passage millénaire, 640-2000, L’Harmattan, 2003, coll. : « Comprendre le Moyen-Orient ».
J.-Y. MOLLIER, Le scandale de Panama, Paris, Fayard, 1991.
N. MONTEL, Le chantier du canal de Suez, une histoire des pratiques (1859-1869), Paris, presses de l’École nationale des ponts-et-chaussées – In forma, 1998.
T. TESSON, Ferdinand de Lesseps, Feryane Livres en gros caractères, 1992.

 

Association du souvenir de Ferdinand de Lesseps et du canal de Suez, 1, rue d’Astorg – 775008 Paris.
L’association est propriétaire des archives de la Compagnie universelle du canal maritime de Suez, déposées au Centre des archives du monde du travail à Roubaix.

http://www.napoleon.org. pour consulter le dossier Suez.

 

François Magendie

W. COLEMAN, F. L. HOLMES (éd.), The Investigative Enterprise, Berkeley, 1988.
L. DELOYERS, François Magendie précurseur de la médecine expérimentale, Bruxelles, presses universitaires, 1970.
M. D. GRMEK, Histoire de la pensée médicale en occident, t. 3, Paris, Seuil, 1999.
J.-F. LEMAIRE, « Magendie (François) », notice in Dictionnaire Napoléon, dir.
J. Tulard, t. II, Paris, Fayard, rééd. 1999.
J.-F. LEMAIRE, La médecine napoléonienne, Paris, Nouveau Monde éditions Fondation Napoléon, 2003, coll. : « La bibliothèque Napoléon. Études ».
C. LICHTENTHAELER, Histoire de la médecine, 17e conférence, Paris, Fayard, 1978, coll. : « Histoire ».

 

L'exposition universelle

Cinquantenaire du comité français des Expositions, Paris, 1955.
L’Illustration, 1855.
M. GAILLARD, Paris, les expositions universelles de 1855 à 1937, presses franciliennes, 2003.
P. ORY, Les expositions universelles de Paris, Paris, Ramsay, 1982, coll. : « Les Nostalgies ».
G. POISSON, Histoire de l’architecture à Paris, Paris, Nouvelle histoire de Paris, 1997.

 

Elisée Reclus

É. RECLUS, La Terre, 2 vol., 1868-1869.
É. RECLUS, Nouvelle géographie universelle, 19 vol., Paris, 1876-1894.
É. RECLUS, L’homme et la terre, 6 vol., Paris, 1905-1908.
É. RECLUS, Du sentiment de la nature dans les sociétés modernes et autres textes, anthologie composée, présentée et annontée par J. Cornuault, Premières pierres, 2002.

 

Sur É. Reclus :
H. CHARDAK, Élisée Reclus, Paris, Stock, 1997. (biographie romancée).
P. CLAVAL, Histoire de la géographie française de 1870 à nos jours, Paris, Nathan, 1998.
J. CORNUAULT, Élisée Reclus, étonnant géographe, Périgueux, Faulac, 1999, coll. : « Essais », 4.
G.-S. DUNBAR, Élisée Reclus, Historian of Nature, Hamden, Archin Books, 1978.
B. GIBLIN, « Élisée Reclus, 1830-1905 », in Geographers III. Bibibliographical -Studies, Londres, Mansel, 1979, p. 125-132.
A. FIÉRO, La Société de géographie, 1821-1946, Paris-Genève, Droz, 1984, coll. : « Hautes études médicales et modernes », 52.
G. HÉNOCQUE, Élisée Reclus, Éd. Libertaires, 2002, coll. : « Graine d’ananar ».
J. MAITRON, Le mouvement anarchiste en France, (1880-1914), 2 vol., rééd., Paris, Gallimard, 1992, coll. : « Tel », 196.
H. SARRAZIN, Élisée Reclus ou la passion du monde, intr. K. White, Paris, éd. du Sextant, 2004, coll. : « Géographie ».

 

Savorgnan de Brazza

P. SAVORGNAN DE BRAZZA, Conférences et lettres sur ses trois explorations dans l’Ouest africain de 1875 à 1886, éd. par N. Ney, intr. C. Goma-Foutou, Kivouvou, P. Kivouvou, 1984.
H. BRUNSCHWIG, Brazza explorateur, Paris, Mouton, 1972.
G. CERBELAUD-SALAGNAC, Brazza, le père des esclaves, Paris, Letouzey et Ané, 1961.
J. de CHAMBRUN, Brazza, Paris, Plon, 1930.
C. de CHAVANNES, Avec Brazza, Paris, Plon, 1936.
C. COQUERY-VIDROVITCH, Brazza et la prise de possession du Congo : la mission de l’Ouest africain, 1883-1885, Paris, EHESS, 1969.
M. de CRISENOY, Savorgnan de Brazza, Paris, Bonne Presse, 1940.
H.-P. EYDOUX, Savorgnan de Brazza, le conquérant pacifique, Paris, Larose, 1932.
R. MARAN, Brazza et la fondation de l’AEF, Paris, Gallimard, 1941.
J. MARTIN, Lexique de la colonisation française, Paris, Dalloz, 1988, coll. : « Lexique ».
E. RABUT, Brazza commissaire général au Congo français, 1886-1897, Paris, EHESS, 1969.

 

Les archives privées de Savorgnan de Brazza ont été déposées par la famille de Chambrun (belle-famille de l’explorateur) au Centre des archives d’outre-mer (29, chemin du moulin Detesta, 13090, Aix-en-Provence) ; elles forment les -cartons 1 à 60 de la série P.A. (Papiers d’agents).

 

Georges Champetier

G. CHAMPETIER, Chimie macromoléculaire, 2 vol., Paris, Hermann, 1971-1972.
G. CHAMPETIER, L. MONNERIE, Introduction à la chimie macromoléculaire, Paris, Masson, 1969.

 

Sur G. Champetier, voir la notice de P. Sigwald dans L’Actualité chimique, mars 1980, p. 7-8.

 

L’École supérieure de physique et -chimie industrielles de la ville de Paris (10, rue Vauquelin, 75005 Paris) conserve des cours et des archives du professeur G. Champetier (responsable Catherine Kounelis). http://histoirechimie.free.fr/
Ce site d’histoire de la chimie donne un condensé du cours du professeur G. Bram à la faculté des sciences de Paris Sud-Orsay. Voir en particulier - http://histoirechimie.free.fr/Lien/CHAMPETIER.htm.

 

L'annus mirabilis

A. EINSTEIN, Physique, philosophie, politique, édi. F. Balibar, Paris, Seuil, 2002, coll. : « Points », 150 – Sciences.
F. BALIBAR, Einstein : la joie de la pensée, Paris, Gallimard, 1993, coll. : « Sciences et techniques », 193.
D. BRIAN, Einstein, Paris, Robert Laffont, 1997.
F. de CLOSETS, Ne dites pas à Dieu ce qu’il doit faire, Paris, Seuil, 2004.
J. EISENSTAGOT, Einstein et la relativité générale : les chemins de l’espace temps, préf. T. Damour, Paris, CNRS Éditions, 2002, coll. : « CNRS-histoire des sciences ».

 

Société française de physique, 33, rue Croulebarbe – 75013 Paris - http://sfp.in2p3.fr - www.albert-einstein.org

 

Louis  Breguet

C. CARLIER, Le match France-Amérique : les débuts de l’aviation, Paris, Centre d’histoire de l’aéronautique et de l’espace, Economica, 2003.
J. CUNY, P. LEYVASTLE, Les avions Breguet, 1940-1971, Larivière, 1977, coll. : « Docavia », 6.
I. DUMIELLE, 1914-1918 au-dessus des lignes, préf. capitaine Le Goer (e.r.), Airelles, 2003.
J. MOUSSEAU, La conquête du ciel, 1903-1933, Paris, Perrin, 2003.
E. PETIT, Nouvelle histoire mondiale de l’aviation, Paris, Albin Michel, 1997.

 

Musée de l’air et de l’espace. Aéroport de Paris-Le Bourget.
Académie nationale de l’air et de -l’espace, 1, avenue Camille-Flammarion – 31500 Toulouse.

 

René Leriche

R. LERICHE, Physiologie pathologique et traitements des maladies artérielles de la vasomotricité, Paris, Masson, 1945.
R. LERICHE, Somme de médecine contemporaine, 4 vol., t. 1 : La recherche, t. 2 : La pathologie, t. 3 : La thérapeutique, t. 4 : La médecine dans la vie moderne, Paris, A. Silvaire, 1971.

 

Il n’existe pas de bibliographie de R. Leriche mais il a laissé un livre de souvenirs, édité après sa mort :
R. LERICHE, Souvenir de ma vie morte, Paris, Seuil, 1956.

 

On peut lire aussi :
S. DELAPORTE, Les médecins dans la Grande Guerre, 1914-1918, Paris, Bayard, 2003.

 

Les expériences de Morcenx

F. NOUVION, « Les expériences de Morcenx (record du monde de vitesse sur voie ferrée 28-29 mars 1955) », Revue générale des chemins de fer, mai 1955, p. 245-310.
A. PÉRIÉ, Contre la montre, film de 22 mn., noir et blanc, 1955, production SNCF.
J.-F. PICARD, A. BELTRAN, « D’où viens-tu TGV ? une histoire du TGV », Revue générale des chemins de fer, août-sept. 1994.
« Aux origines des très grandes vitesses ferroviaires en France : histoire d’une décision, genèse d’une innovation », actes de la journée du 31 mars 1994, Revue d’histoire des chemins de fer, 12-13, 1995.
« Électricité et chemins de fer, cent ans de progrès ferroviaire en France par l’Électricité », actes du colloque organisé par l’A.H.I.C.F. et par l’Association pour l’histoire de l’électricité en France (Paris, mai 1995), Revue d’histoire des chemins de fer, hors série n° 5, coll. : « Histoire de l’électricité », 10, Paris, 1997.

 

Association pour l’histoire des chemins de fer en France, 9, rue du Château-Landon, 75010 Paris. ahicf@club-internet.fr

 

Les cinquante ans d'Europe 1

L. BERNARD, Europe 1 : la grande histoire dans une grande radio, Paris, Bayard éditions Centurion, 1990, coll. : « Le monde qui bouge ».
C. BROCHAND, Histoire générale de la radio et de la télévision en France, 2 vol., Paris, Comité d’histoire de la radiodiffusion, documentation française, 1994.
J.-N. JEANNENEY (dir.), L’Écho du siècle. Dictionnaire historique de la radio et de la télévision en France, Paris, Pluriel, 2001.
Radios et télévision au temps des événements d’Algérie, 1954-1962, dir. de M. de Bussierre, C. Méadel, C. Ulmann-Mauriat, préf. J.-N. Jeanneney, Paris, L’Harmattan, 1999, coll. : « Communication ».
M. SIEGEL, Vingt ans, ça suffit, Paris, Plon, 1975.