L’offre de base

 

Les activités proposées par les services éducatifs sont gratuites, à quelques exceptions près. En particulier, toutes les animations proposées par les Archives nationales - Site de Paris sont payantes.

Les rencontres avec les élèves ne se font plus uniquement dans les Archives, mais aussi dans les établissements scolaires, notamment grâce au professeur du service éducatif qui se déplace avec sa documentation ou par le biais d'expositions itinérantes. Les activités proposées hors temps scolaire font office d’exception, de même que celles en-dehors du service (à l’hôpital, dans la classe…).

L’offre traditionnelle se décline de la manière suivante:

- une visite du service d'archives;

- des séances-ateliers portant sur la sigillographie, l'héraldique, la transcription paléographique, la calligraphie, etc.;

- des expositions avec dossier pédagogique ;

- des ateliers thématiques qui peuvent être conçus avec les enseignants, notamment dans le cadre des classes à PAC (projet artistique et culturel) ;

- des publications papier et numérique pouvant servir de base documentaire pour les enseignants : exemple  l'outil pédagogique numérique "14-18" des Archives départementales du Finistère

- pour les services qui disposent de pages Internet , des dossiers ou des publications pédagogiques en ligne et des expositions virtuelles.

Lorsque les classes ne peuvent venir aux Archives - le plan Vigipirate et le coût des transports, notamment dans les zones rurales éloignées, rendant de plus en plus difficile tout déplacement -, celles-ci viennent facilement à elles, grâce aux archivobus (Bouches-du-Rhône, Seine-et-Marne et Martinique).

Face à une «culture de la chambre» assez répandue chez les jeunes, les pages et les sites pédagogiques en ligne représentent une offre appropriée que la direction des Archives de France et les services d’archives soutiennent et mettent en œuvre.

Parmi les outils pédagogiques mis en ligne, L’Histoire par l’image , réalisé à l’initiative du ministère de la Culture, se signale par la richesse de son offre: 1083 images d’œuvres d’art et de documents d’archives, 616 études commentées, des animations, des analyses, des références, un espace de travail personnel, pour mieux comprendre les événements et les évolutions de 1789 à 1939. S’ajoute aussi aux ressources du multimédia l’intérêt d’approches croisées: celle de l’histoire de l’art qui déroule l’histoire toujours renouvelée de la création artistique, et celle de l’histoire qui restitue la vie même, dans son authenticité. Elles développent autour de l’œuvre ou du document d’archives une quête de sens transdisciplinaire. L’audience mensuelle du site est de 40 000 utilisateurs différents qui se connectent une ou plusieurs fois pour une durée moyenne de plus de 20 minutes par consultation. Le nombre d’utilisateurs est en progression de 20 % d’une année sur l’autre. Cette progression confirme le succès auprès des enseignants et des professionnels de la culture qui l’utilisent comme ressource documentaire, notamment pour la conduite de projets éducatifs et culturels.

Les Commémorations nationales ne sont pas en reste car elles ont une vocation pédagogique qui s’est affirmée dès le début de leur création. Elles constituent un ancrage civique et citoyen très fort et peuvent en conséquence intéresser les professeurs des services éducatifs, mais leur intérêt peut aller bien au-delà. Ainsi, le site consacré à George Sand présente un intérêt avéré pour les professeurs d’histoire, mais il s’adresse aussi aux musiciens et également aux professeurs de lettres. Le nouveau site « Dreyfus réhabilité » - riche en animations sonores et visuelles, documents d'archives écrits et iconographiques, liens hypertextes, commentaires et analyses contextuels et chronologiques - propose des ressources pédagogiques interactives et complètes sur cet épisode de l'histoire de France et les thèmes s'y rapportant. Le site Henri IV, le règne interrompu propose lui aussi une rubrique pédagogique qui met à la disposition des enseignants de nombreuses ressources.

Autre exemple remarquable, une production pédagogique originale en ligne – Copains de banlieue - a été réalisée par les Archives municipales de Saint-Denis afin de permettre au jeune public de s’initier, dans le plaisir de la découverte et dans l’émotion, à l’histoire de la banlieue contemporaine. Le support retenu est celui d'un jeu multimédia qui permet une découverte amusante et progressive. Le jeu s'organise autour de sept histoires d'enfants qui se déroulent de 1905 à nos jours.

De même, les Archives départementales de l'Aube ont réalisé un véritable jeu multimédia en ligne Le mystère de la Cordelière, qui appelle les enfants à explorer les trésors des archives pour lutter contre les dangereux archiphages.


Voir aussi

la liste des services éducatifs en ligne et l’étude « Les services éducatifs en France ».