Abonnez-vous à notre
Lettre d'information

Missions et fonctionnement

 

Dans une circulaire d’octobre 1950, portant sur la création du premier service éducatif aux Archives nationales, le directeur des Archives de France, Charles Braibant, exposait ainsi les objectifs et les moyens qui étaient fixés et donnés à ce type de service :

« Il a pour objet de mettre les élèves des différents ordres d’enseignement en contact direct avec les documents d’histoire, au moyen de visites commentées du musée de l’Histoire de France […] : son personnel, placé sous la direction d’un archiviste aux Archives nationales, est composé uniquement de membres de l’enseignement mis à ma disposition.»

Depuis, d’autres textes réglementaires ou conventions types (convention pour la mise à disposition d’enseignants auprès des services du ministère de la Culture, convention modèle de partenariat entre l’Éducation nationale et les collectivités territoriales de la région Midi-Pyrénées, convention portant sur le fonctionnement du service éducatif des Archives départementales du Lot-et-Garonne, etc.) ainsi que des rubriques mises en ligne par l’Éducation nationale sont venus compléter et préciser la nature de ces missions.

Le service éducatif doit, avant tout, faciliter l'accès des enseignants et des élèves du primaire et du secondaire aux ressources des Archives. Ses objectifs sont ainsi de mettre chaque élève en contact avec les documents originaux afin qu'il exerce ses capacités d'observation et d'analyse, de développer son esprit critique, ses connaissances et de diffuser des documents pédagogiques.

Ses missions concernent les quatre domaines suivants :

- la conception et la réalisation d'outils pédagogiques;
- l’animation pédagogique;
- la formation des enseignants (formation initiale et formation continue);
- l’action culturelle (réalisation de livrets d'accompagnement des expositions, participation à la préparation d'activités culturelles organisées au sein du département par l'Éducation nationale ou par les Archives départementales, etc.).

Plus généralement, il doit participer à la réflexion méthodologique sur l’action éducative que son institution souhaite mettre en œuvre et sur son propre rôle (cf. projet de service éducatif des Archives municipales de Lyon).

Le professeur qui anime le service éducatif est placé sous l’autorité fonctionnelle et la responsabilité du responsable des Archives. Celles-ci s’engagent, entre autres, à (voir convention modèle):

- définir et formaliser avec l’enseignant le projet du service éducatif;

- prendre en charge le fonctionnement de ce dernier;

- mettre à disposition du service éducatif des agents pour seconder l’enseignant dans l’accueil des classes et la réalisation des produits pédagogiques;

- mettre à la disposition de l’enseignant des locaux pour accueillir les élèves ainsi que les moyens matériels et informatiques dont elles disposent;

- promouvoir les actions du service éducatif auprès du public scolaire et assurer la diffusion des produits pédagogiques;

- mettre en place les conditions du partenariat visant à rapprocher les établissements scolaires de l’institution culturelle (prêts d’exposition, mise à disposition de dossiers pédagogiques, interventions de responsables du service éducatif dans les établissements porteurs de projets éducatifs et culturels, etc.).